Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 07:44

Entretien réalisé jeudi, avant la manifestation

generaux algeriens

 

Où en est l’Algérie ?

L’Algérie est un échec retentissant : d’énormes réserves pétrolières, plus de 170 milliards de dollars d’excédent budgétaire, et des régions avec 30 à 40 % des jeunes au chômage… Tous ces régimes sont plus ou moins issus des guerres d’indépendance, au pouvoir depuis une cinquantaine d’années. Ils sont minés par la corruption, coupés de la population.

Pourriez-vous dire cela en Algérie ?

Oui, et si vous lisez un journal algérien, vous aurez l’impression d’un pays démocratique… L’Algérie a fait sa révolution en octobre 1988, avec 500 morts, et ensuite l’instauration du multipartisme. Mais, l’armée a repris le pouvoir après les élections de 1991 gagnées par les islamistes…

Car la spécificité de l’Algérie, c’est que le Président n’a aucun pouvoir : Bouteflika a des privilèges, mais tout le monde sait que c’est l’armée qui a le pouvoir, et que changer de président ne sert à rien. C’est en fait une dictature militaire qui utilise les élites civiles pour diriger l’État. C’est pourquoi ce sera plus difficile en Algérie qu’en Tunisie ou en Égypte.

Comment cela peut-il évoluer ?

Les militaires se sont professionnalisés, ils sont tentés par l’exemple de la Turquie : laisser la population élire qui elle veut, même des islamistes, tout en traçant une ligne rouge à ne pas franchir. Cela peut marcher, car le mouvement islamiste a évolué, il est très divers et sa fraction radicale très minoritaire. Si elle a été mise en avant, c’est pour servir de rente au pouvoir.

Et la France qui appelle à respecter la liberté de manifester ?

Les pays occidentaux ont enfin compris que ces régimes corrompus sont une menace pour eux. Voyez l’Algérie : elle dispose d’une richesse faramineuse, mais sa jeunesse continue de vouloir émigrer vers l’Europe. Les gouvernements européens ne veulent plus de cela. Ils ont compris aussi que ces régimes, en interdisant les islamistes, facilitent le développement d’une minorité extrémiste. C’est pourquoi Nicolas Sarkozy a lâché Ben Ali, tout en pensant au régime algérien.

Source Le Progrès

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

Athèna 24/04/2013 10:18


Bonjour au Pélerin et aux bloggeurs. Je ne comprends pas trop les articles de M. Addi; je les trouve toujours virulents et agressifs à l'égard du seul pays qui affiche une avancée certaine sur
tous les plans. Certes les manquements aux de la démocratie ne manquent pas mais que dirions nous de la démocratie chez nous, voyez toutes les histoires qui secouent notre pays depuis quelques
années. J'entends bien que l'armée est puissante en Algérie, de là à vouloir  la diaboliser et la présenter comme une harpie relève certainement d'un problème très personnel, car sinon
comment expliquer due M. Addi s'acharne depuis qu'il s'est installé en France à vouloir détruire l'image de l'armée algérienne garante, il faut bien le dire, de l'indépendance du pays, de son
intégrité et de sa sécurité. S'il y a un corp qui a été bien meurtri en Algérie c'est bien l'armée algerienne qui a perdu des milliers de soldats pendant la décennie noire, M Addi appelera
ceux-là des sous-fifres, et c'est un manque de respect pour eux. Elle a pu sortir glorieuse de cette bataille, n'en déplaise à ses detracteurs, et l'algérie apparait aujourd'hui comme le fleuron
de l' Afrique en marche. M. Addi parle avec beaucoup de harne, j'ai eu l'occasion de l'écouter, et deverse beaucoup de haine en parlant de l'algérie. Ses écrits sont toujours torturés par cette
haine, c'est à se demander s'il est vraiment algérien.En France on aime bien ce discours esprit pied noir et  destructeur vis à vis de cette ancienne colonie, mais on aurait incendié
quelqu'un qui aurait osé faire cela envers les institutions françaises et surtout si elles sont faites par quelqu'un qui ne vit même pas dans le pays. On aurait tous crié à la trahison et à la
perfidie. M. Addi  devrait cesser de parler de l'Algérie et de l'Islam, car je pense qu'il n'a plus de liens avec les deux, il devrait prouver sa compétence en abordant d'autres sujets, peut
être français? puisque la France l'a bien accueilli, cela lui apportera plus de sérénité et plus de crédibilité car sur ce point là moi je lui mettrai un zéro bien mérité. Quant aux propos de
Saladin sur un espèce de complot contre l'Algérie, l'idée n'est pas à ecarter que l'Algérie dérange par sa paix, par son développement au sein d'un monde arabe qu'on a miné et d'une Afrique qu'on
est en train de faire voler en miettes. M. Addi participrait-il d' un tel projet? le ferait-il à son insu?  j'espère que non.


                              Cordialement  

Le Pèlerin 30/04/2013 08:23


Bonjour Athéna, Que voulez vous, il faut de tout pour faire un monde, La liberté d’expression nous oblige à faire la part des choses et prendre plusieurs avis avant de se faire une opinion Chacun a
sa vérité, qui n’est pas celle du voisin N’est ce pas merveilleux ; si ce n’était pas le cas je ne serais pas en train de dialoguer avec vous L’Algérie s’est dotée en effet d’une solide armée pour
lutter contre les ennemis de la société et particulièrement contre les terroristes Cela implique certes quelques petites entorses aux tenants de la « Liberté absolue » mais il faut assurer la
sécurité en premier puis ensuite, et ensuite seulement ouvrer pour la liberté et la démocratie Il n’existe pas de scénario idéal dans lequel nous vivrions de manière rêvée La lutte pour le bonheur
est un long combat qui s’effectue palier par palier La liberté d’expression est un atout majeur de l’avancée des idées et du progrès social… Le processus est parfois long et particulièrement en
Algérie où le temps ne semble pas avoir d’emprise sur une majorité d’individus En conséquence, acceptons le dialogue, même s’il est parfois déplaisant et faisons avancer nos idées Je vous remercie
pour l’intérêt que vous portez à mes blogs Cordialement, Le Pèlerin


Saladin 22/04/2013 01:43


J'ai comme l'impression que Addi lahouari s'acharne sur l'Algérie et l'armée algérienne. Lui a t-elle fait du mal? il prétend qu'il était menacé et que c'est pour cela qu'il a quitté son pays,
que nenni, il n'y a que lui qui y croit, personne ne le calculait et pour faire pitié aux français il leur racontait qu'il était menacé par l'armée et les islamistes à la fois.Ils ont gobé et lui
ont trouvé un poste.Certains parmi ceux qui l'ont cru s'en mordent les doigts, il leur a tourné le dos. C'est quelqu'un qui est capable de vendre le pays pour s'acheter une renommée. Il attend
juste qu'il se passe quelque chose en Algérie et il saute sur l'occasion pour se mettre à délirer.Il serait même capable de payer des gamins pour qu'ils sortent casser pour que lui puisse le
lendemain perrorer et raconter que la guerre en Algérie fait rage. Serait-il à la solde de ceux qui veulent destabiliser l4algérie? des rumeurs commencent à circuler... 

Le Pèlerin 23/04/2013 05:43



Bonjour Saladin


Je ne connais pas Addi lahouari


Jusqu’à présent je ne me suis pas intéressé aux problèmes de politique étrangère de l’Algérie….


La géopolitique centrée sur l’Algérie ne m’intéressait pas en ce sens que l’Algérie a des facettes si variées et si nombreuses
que j’ai toujours eu des difficultés à cerner les intérêts de l’Algérie et ceux des pays qui comme la France, les USA veulent jouer un rôle moteur en Algérie…Et ceux qui y jouent ce rôle à
commencer par la chine je pense que le débat est utile en ce sens qu’il permet d’initier celui qui ne l’est pas


Je ne  doute pas de la volonté de chacun de faire avancer l’Algérie…..J’accorde
ce crédit à chacune des composante politique algérienne sauf aux adeptes de la corruption e t ce d’une place prépondérante de l’islam en Algérie….Car un frein à l’évolution, de ce pays


D’autre part trop de débat ne permet pas d’avancer…


En conséquence je ne pourrai pas vos faire une réponse savante à votre question


J’avais un avis d’expert en Algérie….Hélas ce sage est récemment décédé….Il avait l’art d’essayer de résoudre les problèmes
intérieurs par une meilleure connaissance des intérêts provenant de l’extérieur qui trouvaient naturellement des relais en Algérie


Cet ami parti, peut être me conseillerez vous un ouvrage qui puisse me guider dans cette approche


L’Algérie est si compliquée….Là où les aspirations du peuple sont si élémentaires


Le « Politique » a le devoir de faire participer de par l’éducation l’information


Sinon l’Algérien restera « globalement’ un assisté et ne pourra conduire avec nécessité les réformes nécessaires à la
bonne marche du pays


En ce qui me concerne mon action se situe dans un rapprochement entre l’Algérie et la France


Si cela prend une direction inverse…..Je me retirerai….


J’ai suffisamment de choses à faire et ce de façon la plus désintéressée que j’ai de quoi occuper mon temps jusqu’à la fin des
jours……


J’ai en Algérie de nombreux amis qui ne sont pas des lobbystes et qui ont une vision simple de la politique…..Et Dieu sait que
de faire simple est tout un art


Je vous remercie mon cher saladin pour l’intérêt que vous portez à mes blogs quand bien même, et c’est certainement le cas
aujourd’hui, je n’ai pas répondu à vos attentes


Cordialement


Le Pèlerin



sala 24/02/2011 19:06



Un régime à la Turquie est trés bénéfique! L'armée quyi s'est professionnalisé devrait surveiller l'appareil politique! Le jeu démocratique doir rester ouvert et l'irne déterminera le chef de
l'exécutif! Islamiste, Laïc ou nationaliste, tant quaucune force ne trasgresse la Constitution le jeu politique reste en viguer, mais si les intégristes veulent nous faire retourner aux années du
terrorisme, l'Armée garante de la démocratie devrait mettre fin à cette situation! J'adhère les yeux fermés! Une révision de la Constitution est indispensable pour inclure une disposition en se sens!



Le Pèlerin 25/02/2011 22:19



Salut Sala,


Cela sonne bien ...Pourtant sur le fond j'ai tendance à dire que la démocratie ne se partage pas...Même avec l'armée


Mais peut être ne peut on pas transposer le statut d'une démocratie avancée avec celui d'un pays en voie d'accéder à la
démocratie


Dans un premier temps tout ce qui est bon pour la liberté et le bien-être des citoyens est bon à prendre.


L'anti militariste que je suis n'adhèrerait pas toutefois à un tel projet...Mais peut être ne suis je qu'un doux rêveur


J'adore les acteurs de la paix


Cordialement,


Le Pèlerin