Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 10:16

Les barrages au service de l’Aquaculture

campagne-d-alevinage.jpg

 

Il est question de tirer profit du fort potentiel que recèle l’Algérie en matière de barrages pour développer la pêche continentale.

La campagne nationale d’introduction d’alevins dans les barrages, les retenues collinaires et les bassins d’irrigation pour l’année 2013 a été entamée officiellement hier. Douze wilayas sont concernées par cette opération. Cette campagne a été lancée depuis la wilaya de Sétif par le ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi, en présence du ministre des Ressources en eau, Hocine Necib. Objectif : développer l’aquaculture et créer de nouveaux postes d’emploi. Il est ainsi question de tirer profit du fort potentiel que recèle l’Algérie en matière de barragespour développer la pêche continentale. Ce que confirme M. Necib à l’ouverture d’une journée nationale dédiée à cette campagne, organisée au centre national de la formation professionnelle à Aïn Tabinet (Sétif). Ainsi, le ministre a fait savoir que d’ici à la fin 2014, les barrages, dont le nombre atteindra 84 avec une capacité globale de 9 milliards m3 et les retenues collinaires d’une capacité de 50 millions m3, seront affectés au secteur de la pêche dans la perspective de développer la production aquacole. Dans ce même cadre, il est prévu l’aménagement d’étangs au niveau des écloseries ainsi que l’entrée en activité de quatre centres de pêche, ce qui permettra, selon M. Ferroukhi, d’offrir aux filières de la pêche continentale et l’aquaculture d’eau douce d’énormes possibilités. De nouvelles espèces « à forte valeur marchande » seront intégrées dans le cadre de cette opération. Il s’agit, entre autres, du black-bass, du sandre, du mulet et de la carpe commune. Et pour mieux encadrer la pêche continentale, les deux ministères ont élaboré un décret exécutif qui fixe les conditions et les modalités de son exercice. Il vise aussi à encourager l’investissement. C’est dans ce cadre qu’une convention de coopération a été signée, hier, entre la Direction de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya de Sétif et l’Agence de wilaya pour le soutien à l’emploi des jeunes. Tout en appelant à la création d’une association nationale de la pêche continentale, M. Ferroukhi a annoncé le lancement, au courant de cette année, d’une étude d’évaluation au niveau des retenus collinaires pour connaître leurs capacités réelles en termes de charge en vue d’optimiser la production. Le ministre a insisté également sur l’évaluation périodique au niveau des barrages concernés par cette opération d’introduction de poissons. Côté chiffres, le ministre de la Pêche a fait savoir que le volume de la production de la pêche continentale est estimé à plus de 2.000 tonnes par an réalisées par une moyenne de 50 pêcheurs. Les deux ministres ont, par la suite, visité la station d’écloserie mobile d’Ouricia. Inaugurée en 2010, cette structure a produit, en 2012, 4,2 millions de larves et a desservi 13 barrages. L’objectif fixé est d’arriver à produire 15 millions d’alevins de poissons d’eau douce.

Source  Horizons Wassila Ould Hamouda

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article

commentaires