Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 07:40

L’intégration à l’UE du marché électrique maghrébin au programme

UE.jpg

 

M. Gunther Oettinger, commissaire européen chargé de l’énergie, est à Alger pour une visite de deux jours jusqu’à demain. C’est la première fois qu’une personnalité chargée de ce dossier effectue une visite en Algérie où elle participera à une réunion avec son homologue algérien M. Youcef Yousfi, ministre de l’Energie, et qui porte sur l’intégration des marchés maghrébins de l’électricité.

Selon le communiqué de l’ambassade de l’UE à Alger, «le commissaire réaffirmera le soutien de l’Union européenne au processus d’un marché électrique maghrébin en vue d’une intégration future avec le marché de l’électricité européen». En marge des travaux, le commissaire européen aura des entretiens avec Mme Amina Benkhadra, chargée du dossier pour le Maroc et M. Affif Chelbi pour la Tunisie. Il est à rappeler que mardi dernier, les discussions entre l’Algérie et l’UE ont été couronnées par «une entente et un règlement sur la double tarification du gaz», selon un communiqué de l’UE à Luxembourg.

Cette crise, qui a perduré pendant ces dernières années, a été enfin réglée sachant que l’Algérie continuera à approvisionner en gaz les pays de l’UE en rappelant qu’elle en fournit plus de 20 % sur ce marché.

Sur le plan de la coopération avec l’UE, l’Algérie a bien défendu sa position sur la révision de certaines clauses de l’accord d’association entré en vigueur depuis 2005, dont notamment celle sur le démantèlement tarifaire. Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci avait indiqué «qu’il n’y a pas eu fixation de date», ajoutant que «lorsque nous serons prêts, nous prendrons de nouveau contact. Nous allons faire en sorte que le plus rapidement possible l’UE soit saisie d’une proposition opérationnelle de l’Algérie». M. Mourad Medelci avait précisé que «le comité d’orientation prévu par l’accord d’association se réunira à son tour et que très rapidement nous aurons donc à conclure un accord sur le nouveau programme de démantèlement». En cas de non aboutissement à une solution sur cette proposition, le ministre explique que l’application stricte des dispositions de l’accord d’association sera automatique durant une année encore.

Au sujet des difficultés, le ministre avait relevé qu’»il y a des contraintes qui sont du fait des Européens parce qu’ils ont inventé un cadre normatif non tarifaire qui fait qu’en première analyse, on a le sentiment qu’on est en zone de libre-échange, mais quand on regarde plus loin, on est exclu de l’accès au marché».

Source Liberté F. Abdelghani

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires