Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Archives

13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 23:03

Algérie – Economie - Le Square d’Alger et l’Euro : Plus de curieux que d’acheteurs

change-euro-dinar.jpg  Le cours des devises est resté insensible en Algérie après la perturbation de la semaine sur les marchés mondiaux.

Au Square d’Alger, un euro s’échange toujours autour des 126 DA malgré l’euphorie des départs pour l’Afrique du Sud et l’approche des grandes vacances. Mais avec cette particularité, ces jours-ci, les curieux sont nombreux à se rendre dans ce lieu. « La journée on la passe à répondre aux curieux qui nous interrogent sur le cours de l’euro, mais également sur le dollar », s’accordent à dire les cambistes activant sur place. « La demande n’est pas plus importante que d’habitude, même si certains de nos clients ont acheté plus de devises cette semaine », précise un jeune maniant les billets d’euros et quelques dollars. Répétant à longueur de journée « change, change », les cambistes ne se lassent jamais de répondre aux interrogations de citoyens venant s’enquérir du cours des devises. Ils quadrillent les ruelles adjacentes au Square et vont jusqu’à aborder les passants en espérant réaliser des opérations à grosses dividendes. Ils observent également une discipline stricte pour ne pas empiéter l’un sur l’autre lorsqu’il s’agit de réaliser des transactions avec les clients.

« Chacun doit avoir sa part ici et on respecte la volonté d’un client de choisir l’un d’entre nous », mentionne un cambiste un peu fatigué par la chaleur. La demande en devises attendue de la part des supporters de l’équipe nationale, l’arrivée des émigrés et les départs en vacances pour les destinations à l’étranger ne perturbent vraiment par les cours et encore moins la chute de l’euro constatée cette semaine. Finalement, aucun impact n’a eu lieu sur le marché parallèle algérien obéissant à ses propres données et connaissant toujours une vitalité constante, à voir le volume de la monnaie en circulation et la persistance des cambistes dans plusieurs endroits du pays. Avant-hier, l’euro a connu une stabilisation face au dollar (1 euro valant 1,21 dollar), indiquaient les places financières internationales. Mais tout le monde reste prudent avant la publication d’un indicateur sur la confiance des consommateurs américains, alors que l’économie chinoise montre des signes de surchauffe risquant de peser sur la reprise mondiale.

Source El Watan R.N.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires