Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 06:36

Le phénomène s’est étendu à tout le territoire national

violences algerie

 

Alors que la tendance de la petite criminalité est à la baisse, le crime organisé enregistre une hausse inquiétante. La menace qui provenait principalement de l’ouest du pays s’étend désormais à l’ensemble des frontières algériennes.
Les affaires enregistrées et traitées par les services de la Gendarmerie nationale durant l’année 2012 appellent à l’inquiétude. Avec le trafic de stupéfiants, d’armes et de munitions, contrebande, faux et trafic de véhicules, délinquance économique et financière, le phénomène enregistre une hausse de 4,10 % par rapport à 2011, en matière d’affaires constatées. Le taux peut paraître minime sauf que si l’on considère la chose en matière d’affaires traitées qui sont de 12 407 en 2012 contre 11 891 en 2011, l’écart renseigne largement sur la menace. A plus forte raison, comme l’a signalé hier, le colonel Mohamed Benamane, directeur de la sécurité publique au niveau du commandement de la Gendarmerie nationale, le crime organisé touche désormais l’ensemble du territoire national. Ce dernier qui s’exprimait à l’occasion d’une conférence de presse, à Alger, a expliqué que le phénomène provenait jusque-là des frontières marocaines, mais avec les nouvelles mutations régionales, à l’exemple de l’instabilité sécuritaire en Libye, en Tunisie et au Mali, c’est tout le territoire national qui est touché. Le crime organisé tire désormais ses sources de l’ensemble des frontières algériennes.
Record de saisie de drogues
Les saisies de drogues opérées par les services de la Gendarmerie nationale durant l’année 2012 ont dépassé les 73 tonnes. Un chiffre jamais connu de l’histoire de l’Algérie, lorsqu’on sait qu’en 2011 les quantités saisies n’ont pas dépassé les 46 tonnes. Une variation de 57% à la hausse avec 3147 affaires traitées, contre 2 789 en 2011. Jusque-là, presque la totalité des quantités saisies étaient signalées à la frontière marocaine, mais pour l’année écoulée, la donne a changé avec des dizaines de quintaux de prises de drogues au Sud, principalement dans l’axe Tindouf, Béchar, El Bayadh et Naâma. Les wilayas du Sud connaissent également un fléau nouveau. Il s’agit des psychotropes qui d’ordinaire circulaient dans les régions du nord du pays. Un record a également été enregistré dans ce sens, avec plus de 600 000 comprimés saisis en 2012 contre 44 099 en 2011. Une hausse qui représente un taux effarant de l’ordre de plus de 1 300 %. Pour ce qui est des quantités de drogues rejetées pas la mer, la Gendarmerie nationale tire également la sonnette d’alarme, en affirmant qu’en 2012 des quantités considérables ont été repêchées au niveau de 10 wilayas sur un ensemble de 14 du littoral algérien.

Source Le soir d’Algérie Mehdi Mehenni

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires