Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 15:24

Algérie - Baisse des températures - Il neige sur plusieurs régions du pays

la-neige.jpg

Après une semaine relativement chaude, place au froid, à la pluie et à la neige. Les températures chuteront d’un cran dans certaines régions du pays, elles pourront atteindre durant les prochaines journées les 2°, voire zéro degré. Dans la capitale, la température a atteint, hier après-midi, les 6°, alors qu’à Sétif, elle était de 1°. Des pluies assez marquées, parfois sous forme d’averses, localement, accompagnées de grêle affectent depuis hier matin quatorze wilayas du centre et de l’est du pays.
Dans un bulletin météo spécial (BMS), l’Office national de la météorologie (ONM) alerte les populations des wilayas de Chlef, Tipasa, Alger, Boumerdès, Tizi Ouzou, Béjaïa, Jijel, Skikda, Annaba, El Tarf, Aïn Defla, Blida, Bouira et Guelma quant aux pluies torrentielles et chutes de neige. Selon l’ONM, le BMS n’expirera qu’aujourd’hui à 21h. «Les citoyens doivent prendre leurs précautions et être sur leurs gardes jusqu’à l’expiration du BMS», note un responsable au niveau de l’ONM. De son avis, les cumuls estimés dans ces quatorze wilayas atteindront ou dépasseront localement les 50 mm durant la validité du bulletin. Mais comme à l’accoutumée, à chaque fois que le climat se gâte, la peur hante tous les Algériens. Les pluies diluviennes, qui s’abattent sur l’Algérie, font régulièrement des victimes et causent souvent des dégâts.

Cette fois-ci, les pluies «assez marquées», accompagnées parfois de grêle et de rafales de vent, ont causé, selon la Protection civile, quelques accidents de la route. Toutefois, les effondrements des vieilles bâtisses angoissent les citoyens de nombreux vieux quartiers. Sur un autre chapitre, la neige a fait son apparition, au bonheur des écoliers qui sont à partir d’aujourd’hui, et ce, durant quinze jours, en vacances scolaires. Selon l’ONM, les premières chutes de neige sont apparues sur les hauteurs de Blida, plus précisément à Chréa, et les hauteurs de l’est du pays, notamment Constantine et Batna ainsi que sur les monts du Djurdjura. Les températures glaciales, souvent en dessous de zéro degré, ayant marqué la matinée d’hier, à l’est du pays, ont laissé place en début d’après-midi, à des chutes de neige plus ou moins abondantes selon les régions.

A Sétif, de gros flocons de neige tourbillonnant au-dessus de la ville ont changé la couleur des toitures des maisons du rouge à l’ivoirin, les hauteurs, particulièrement du mont Maghress et la zone de Takouka, au nord-ouest de la capitale des Hauts-Plateaux, sont revêtues d’un manteau blanc, selon l’APS. La situation est à peu près identique à Batna où plusieurs reliefs de la chaîne des Aurès sont déjà enneigés, au moment où cette ville reçoit ses premières giboulées obligeant les hommes à s’emmitoufler dans leur kachabia. Habit traditionnel très prisé dans cette région durant cette période hivernale. Les reliefs constantinois ne sont pas en reste puisqu’il a également neigé, quoique très légèrement, à la nouvelle ville Ali Mendjeli et sur le plateau de Aïn El Bey.
La météo prévoit d’autres chutes de neige sur les régions dépassant les 800 mètres d’altitude, notamment celles de l’est du pays.

Source El Watan N.A.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires