Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 09:00

Algérie - La procédure nécessaire pour son obtention allégée Passeport biométrique 

Le gouvernement lâche du lest

passeport biometrique

Les Algériens seront certainement contents de découvrir que la série de questions foncièrement inquisitrices a été supprimée du formulaire des documents biométriques.

Après avoir fait la sourde oreille aux protestations de la population pendant longtemps, le gouvernement s’est finalement résolu à suivre la voie de la raison dans la mise en place du projet du passeport et de la carte nationale d’identité biométriques électroniques. Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, a en effet annoncé, jeudi au Sénat, l’allégement des procédures nécessaires pour l’obtention de ces deux nouveaux documents.

Concrètement, cette décision se traduira par la réduction de moitié des pièces administratives nécessaires à la confection du dossier administratif exigé pour l’obtention du passeport et de la carte nationale d’identité biométriques électroniques. Ce dossier passera ainsi de 12 à 5 pièces administratives. Ce n’est pas tout. Les autorités ont également pris la décision de réduire « à sa plus simple expression » le formulaire devant être rempli par les demandeurs au moment du dépôt du dossier administratif et qui ressemblera, a précisé Daho Ould Kablia, « à l’ancienne fiche verte pour l’obtention du passeport international traditionnel ».

Les Algériens seront certainement contents de découvrir que la série de questions foncièrement inquisitrices a été supprimée de ce formulaire. Il ne sera par ailleurs plus demandé de garant d’école, de l’armée, de collègue de travail ou de répondant. Les personnes malades ou les missionnaires peuvent aussi éviter les tracasseries administratives en se voyant accorder un passeport de la forme actuelle d’une durée de 12 mois.

Le durcissement par l’ancien ministre de l’Intérieur de la procédure pour l’obtention du nouveau passeport avait, rappelle-t-on, suscité un mouvement de mécontentement au sein de la population. La presse et les associations de défense des droits de l’homme, parmi lesquelles la LADDH, avaient accusé Noureddine Yazid Zerhouni de vouloir, à travers cette démarche, ficher les Algériens et mettre les libertés publiques entre parenthèses. M. Ould Kablia a d’ailleurs reconnu que la décision du gouvernement de procéder à un allégement de la procédure a tenu compte « des lourdes contraintes rencontrées et soulevées par les citoyens ».

Il faut dire que les inquiétudes de la population étaient motivées dans la mesure où le passage de Noureddine Yazid Zerhouni à la tête du ministère de l’Intérieur s’est accompagné, selon le témoignage de nombreux partis de l’opposition, par un rétrécissement du champ des libertés. Aussi, cet allégement, dont vient de faire part Daho Ould Kablia, peut s’interpréter comme une volonté de lâcher du lest pour absorber le mécontentement social et tenter de redorer quelque peu le blason d’un gouvernement régulièrement qualifié de « liberticide ».

Même si Daho Ould Kablia a tenu à faire savoir que c’est l’ancien ministre de l’Intérieur qui est le principal inspirateur de ces changements, il reste que la décision de mettre en place une nouvelle procédure pour l’obtention d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité biométriques électroniques, au lendemain même du remaniement du gouvernement, peut être interprété comme un désaveu de la politique de M. Zerhouni. Une telle lecture se tient d’autant plus que le nouveau ministre de l’Intérieur a pris soin, lors de sa déclaration à la presse, de souligner qu’il comptait bien à l’avenir « conforter » et « compléter » les allégements apportés.

Source El Watan Zine Cherfaoui

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
<br /> <br /> Je ne peux dire si cela sera une bonne solution ou non ! Avec le terrorisme ? GENEVIEVE<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Nous verrons bien<br /> ....mais l'Administration algérienne est si compliquée ...qu'un peu d'air est le<br /> bienvenu<br /> <br /> <br /> Cordialement,<br /> <br /> <br /> Le Pèlerin<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />