Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 09:09

Algérie - La guerre contre les constructions illicites

bidonvilles-algerie.jpg

Des opérations de démolition, menées ces derniers jours, ne sont pas passées sans provoquer des émeutes.

Seuls les dossiers de constructions, pouvant être régularisées conformément aux lois en vigueur, seront pris en considération. Nous n’accepterons pas l’anarchie. Les constructions illicites seront détruites conformément à la loi», a déclaré, mercredi dernier, Nouredine Moussa, ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, en réponse à une question d’El Watan sur la démolition des constructions illicites, en particulier celles érigées sur des terres agricoles.

En visite d’inspection dans la wilaya de Guelma, le ministre s’étalera sur les différents cas pouvant être régularisés en mettant l’accent sur les constructions ayant subi des modifications par rapport au plan originel. «Les autorités locales sont très claires dans leur action réglementaire de destruction des constructions illicites et de l’habitat précaire», martèlera-t-il. A titre informatif, depuis quelques jours, plusieurs actions de destruction de constructions illicites ont été menées dans les communes d’El Fedjoudj et de Oued Zenati.

A Guelma, ces destructions ont provoqué l’ire des contrevenants et débouché sur des altercations avec la Gendarmerie nationale. Ainsi, durant l’année 2010, sur les 1 864 demandes de permis de construire, 1 479 ont été acceptées, indique la direction de l’urbanisme. Par contre, pas moins de 703 P.-V. ont été dressés dans le cadre de constats d’édifices sans permis de construire. Lesdits constats ont abouti, nous dit-on, à la destruction de 77 constructions. Par ailleurs, l’habitat précaire retiendra notre attention, puisqu’il est sensé être résorbé en priorité. Au titre du quinquennal 2005-2009, la wilaya de Guelma, précise la Dlep, a bénéficié de 21 966 logements toutes formules confondues. Sur  les 5 200 destinés à la RHP, 1168 seulement ont été livrés, le reste, indique la même source, est en cours soit d’inscription ou de réalisation.

Notons que dans le cadre du quinquennal 2010-2014, la wilaya a bénéficié d‘un programme global de 24 350 logements répartis comme suit: 10 500 publics locatifs, 2 850 RHP, 4000 aides au logement promotionnel et 7 000 ruraux. La Duc annonce que ses services ont dégagé un réservoir foncier de quelque 888 ha pour servir de terrains d’assiette aux logements du programme quinquennal 2010-2014 et le reste à réaliser du précédent plan. La superficie retenue peut contenir 31 210 unités. Quoi qu’il en soit, à considérer ces chiffres, la wilaya de Guelma verra la satisfaction, en un tour de main, des quelque 17 000 demandes de logement ainsi que l’éradication, à jamais, des bidonvilles.

Source el Watan Karim Dadci

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires