Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 19:33

Il sera généralisé avant fin 2014

passeport biometrique

 

Exigences internationales obligent, les pouvoirs publics décident d'accélérer l'opération de délivrance des passeports biométriques. C'est ainsi que pas moins de 18 000 passeports seront délivrés par jour. Une cadence qui permettra la généralisation de ce document, qui ne peut être ni falsifié, ni contrefait, ni même cloné, d'ici à la fin de l'année en cours.

Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaïz, qui en faisait état hier lundi lors d'une conférence à l'issue de sa visite de travail et d'inspection dans la capitale, va même jusqu’à donner une date butoir.

Il a en effet, assuré que ce document, qui ne peut être ni falsifié, ni contrefait, ni même cloné, se verra généralisé d'ici la fin de l'année en cours. Pour ce faire, «le Centre national de biométrie sera renforcé en moyens pour lui permettre d'émettre, à partir de mars prochain, environs 18 000 passeports par jour», indique le ministre. Si le rythme est soutenu et maîtrisé, il en ressort que les Algériens, y compris ceux établis à l'étranger devraient pouvoir avoir ce fameux document de voyage qui doit comporter une puce contenant entre autres, les informations d’état civil du concerné et ses données biométriques numérisées dont sa photographie d’identité, sa signature et ses empreintes digitales, à la fin de décembre 2014.

«De 2 000 passeports biométriques produits par jour, il y a quelques mois, le Centre national de biométrie a augmenté ses capacités pour émettre jusqu'à 6 000 passeports/jour actuellement», a-t-il précisé. En permettant aux Algériens de demander leur passeport biométrique d'ici la fin de l'année en cours, a noté M. Belaïz, l'Algérie se conformera, avec une année d'avance, aux dispositions de la convention internationale relative à l'aviation civile qui stipule qu'à partir de novembre 2015, aucune personne ne peut voyager dans le monde sans présenter un passeport biométrique.

Au sujet de la lutte contre la lourdeur bureaucratique, le ministre a rappelé que le dernier Conseil des ministres, tenu le 30 décembre, a adopté le projet de loi relative aux documents de voyage qui prévoit notamment de prolonger la durée de validité du passeport à dix ans au lieu de cinq ans actuellement.
L'adoption de ce texte rentre dans le cadre des efforts de l'Etat dans la lutte contre la bureaucratie qui a permis de supprimer 60% des documents administratifs «inutiles», a soutenu M. Belaïz.

Il a annoncé que le projet de loi relative à l'état civil, qui prévoit de prolonger la durée de validité de l'acte de naissance à dix ans au lieu de six mois, sera présenté au gouvernement ce jeudi.

Source Infosoir L.S.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires