Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 09:05

Le nombre de morts a augmenté de 77 en février et de 86 en mars, comparé à la même période de l’année écoulée.

permis---points.jpg

 

La mouture finale du décret exécutif relatif au permis à points sera soumise la semaine prochaine au gouvernement, a affirmé, jeudi dernier à Alger, le ministre des Transports, Amar Tou. «Le ministère des transports se réunira avec le secrétariat général du gouvernement pour soumettre la mouture finale du décret exécutif relatif au permis à points», a précisé le ministre qui intervenait lors d’une séance plénière au Conseil de la nation, consacrée aux questions orales. L’objectif assigné à une telle mesure est à même «d’inciter le conducteur à opérer un self-control», a-t-il ajouté. Alors qu’on a reculé par rapport à la stricte application du nouveau code qualifié de très sévère par les automobilistes, le gouvernement sort le décret du permis à points. Toutefois, le renforcement de la législation n’a pas permis d’endiguer le phénomène des accidents de la circulation routière. D’ailleurs, le ministre a souligné «la nécessité d’un application rigoureuse du Code de la route». Et, indiquant que «le laxisme enregistré dans l’application du Code de la route entré en vigueur en février 2010 a conduit à une augmentation du nombre de morts sur les routes en février et mars derniers». Plus explicite, il a indiqué que «le nombre de morts a augmenté de 77 en février et de 86 en mars, comparé à la même période de l’année écoulée». Dans ce contexte, il a mis en garde contre une augmentation beaucoup plus importante vers la fin de l’année en cours si la tendance se maintenait. Dans le même ordre d’idées, Amar Tou a annoncé la création prochaine d’une autorité de régulation de la circulation dans les villes.
En précisant que «le texte y afférent était au niveau du secrétariat général du gouvernement». «Le texte juridique portant création et définition de l’organigramme du Centre national du permis de conduire paraîtra prochainement au Journal officiel», a-t-il précisé. Le ministre a également prévu la prochaine création du fichier national du permis de conduire.
Lequel constituera un outil «permettant de contrôler les dépassements parallèlement à l’entrée en vigueur du permis à points», selon lui. En outre, le ministre a mis l’accent sur la nécessité d’une application rigoureuse de l’actuel code de la route.
Le but recherché et de «retrouver les résultats excellents enregistrés en 2010», selon Amar Tou. Qui a souligné par la même occasion que «beaucoup de conducteurs ne respectent pas le Code de la route».

Source L’Expression Mohamed Boufafah

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires