Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 09:21

Votre sardine sera plus chère

poisson algerie 

Des pêcheurs demandent des facilitations pour l’obtention de crédits bancaires.

La sardine déserte le littoral algérien. Son prix, déjà faramineux, risque de connaître une nouvelle flambée. La cause? Les ressources maritimes ont chuté et le ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques n’en connaît pas les raisons.

«Pour le moment, nous n’avons aucune explication à fournir concernant cette décroissance», a révélé, hier le ministre Abdallah Khanafou, lors d’une rencontre avec les représentants des pêcheurs, au siège de son département à Alger. Pis, le ministre a avoué que la même ressource a «connu une chute de 50% par rapport à l’année dernière». Les indicateurs sont au rouge. Et les pêcheurs sont les mieux placés pour le savoir. Ils tirent la sonnette d’alarme.

Les représentants des 14 wilayas maritimes du pays étaient venus observer un sit-in devant le ministère. Le ministre, qui devait se rendre au Palais des nations pour assister à la cérémonie organisée à l’occasion du 8 Mars et présidée par le président de la République, a préféré les recevoir. Le littoral algérien est malade. Pour l’ausculter, le ministère s’est doté, récemment, d’un bateau scientifique baptisé au nom du martyr Balkacem Grine. «Ce navire entamera sa mission d’étude du littoral en juin prochain. Il rendra ses conclusions au ministère vers la fin de cette année», a indiqué le ministre. Le navire en question vient s’ajouter aux deux bateaux Toufik et Benzaza.

Le nouveau bâtiment est le premier du genre en Algérie. «Il est spécialisé dans l’évaluation des ressources halieutiques», est-il spécifié sur le site officiel du ministère. Ses principales missions consistent, entre autres, à étudier les caractéristiques hydrologiques de la côte algérienne, prospecter et déterminer de nouvelles zones de pêche, expérimenter de nouvelles techniques et engins de pêche.

Entre-temps, ce sont les pêcheurs qui trinquent. Leurs préoccupations sont multiples. Pour les prendre en charge, le ministre adopte la stratégie d’ouverture.

«Un comité national de dialogue est mis en place. Nous allons étudier vos revendications dans le cadre d’une concertation continue», a annoncé le ministre. Plusieurs dossier sont sur la table de M.Khanafou.

A commencer par le financement de leur activité. «Nous sommes en train de réfléchir à plusieurs formes de financement dont celle d’une assistance à partir du Fonds d’aide à la pêche et l’aquaculture», a annoncé le ministre. Il a également précisé que le dossier du crédit bancaire fait partie des préoccupations de son département. «Nous envisageons des formules de participation du ministère dans la facilitations d’accès au crédit bancaire», a-t-il assuré.

Concernant le statut du marin, le premier responsable a déclaré qu’un décret est en préparation. «Il portera sur la définition du statut et de la profession du marin», a-t-il expliqué. D’autres questions liées à la profession ont été soulevées. En attendant des solutions concrètes, la sardine continue de bouder le plat des citoyens.

Source L’Expression Mohamed Sadek Loucif

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires