Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 23:20

Algérie - Près de 1,2 million de tonnes de marchandises traitées au port de Ténès

Port-de-Tenes.jpg

 

Près de 1,2 million de tonnes de marchandises ont été débarquées en 2012 au port de commerce de Ténès dans la wilaya de Chlef contre 900.000 T en 2011, soit une augmentation de plus de 32%, a indiqué le directeur général de l’entreprise portuaire.

Ce volume constitue « un record jamais atteint par le port de Ténès », a assuré à M. Asnouni Ali, observant que pour le seul mois de décembre pas moins de 155.259 tonnes de marchandises ont transité par ce port.

Au total, 300 bateaux de commerce ont accosté au port de Ténès en 2012 contre 245 navires en 2011, a-t-il ajouté.

Les produits métallurgiques, le ciment, le blé, le bois ainsi que les minerais, sont les principaux produits ayant transité par ce port, a-t-il indiqué, relevant, néanmoins, la prédominance des produits métallurgiques, notamment le rond à béton.

Cette performance a été réalisée grâce à l’adoption du système de travail en trois équipes (3x 8 heures), rendu possible après la réexploitation d’un troisième poste à quai, la réduction des séjours à quai des navires ainsi que la durée du déchargement à 2 jours et demi notamment pour les navires de cargaison de 5.000 tonnes.

La formation du personnel, des manutentionnaires notamment, la satisfaction des doléances sociales, salariales entre autres, ont été parmi les facteurs ayant contribué à cette évolution, a noté M. Asnouni, faisant état en ce sens de « l’impact d’une telle démarche sur le rendement » du port de Ténès qui s’est traduit par une augmentation de 176% de son chiffre d’affaires en 2012.

Dans le sillage de cette évolution, pas moins de 44 travailleurs ont été recrutés en 2012 par la direction du port portant ainsi leur nombre à 355, a-t-il indiqué, assurant que ce nombre ira en augmentant avec la mise en exploitation courant 2013 du nouveau quai d’une capacité d’accostage de 3 bateaux de commerce, qui portera les capacités d’accueil du port à 7 navires au lieu de 4 actuellement.

A ce titre, des cadres du port ont plaidé pour l’extension de cette infrastructure portuaire pour lui permettre de jouer un rôle prépondérant à moyen terme dans le développement de la région du Centre-ouest du pays, notamment avec la réalisation des projets structurants inscrits au profit de la région. Ils ont cité, à ce sujet, le projet de l’autoroute reliant le port de Ténès à Tissemsilt sur 120 km et la ligne de chemin de fer Chlef-Ténès sur 53 km.

Source L’Expression

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires