Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 04:13

Les projets que lancera Sellal

Bejaia.jpg

Une visite très attendue

 

Cette visite sera marquée par le lancement du projet de la pénétrante autoroutière qui a fait couler beaucoup d'encre. Un projet qui vient à point nommé pour sauver de l' «asphyxie» un port, pourtant classé deuxième au plan national.

La ville des Hammadites est fin prête pour accueillir samedi prochain, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui y effectuera une visite de travail et d'inspection de deux jours. Depuis plus de dix ans, la wilaya de Béjaïa n'a pas connu une visite aussi importante, qui sera marquée par le lancement de projets d'envergure dont celui de la pénétrante autoroutière qui a fait couler beaucoup d'encre. Un projet qui vient à point nommé pour sauver de l' «asphyxie» un port, pourtant classé deuxième au plan national. Il en sera de même pour d'autres grands projets structurants, dont la modernisation de la ligne de chemin de fer Béjaïa-Beni Mansour, le dédoublement des RN 26 et 29 reliant respectivement la wilaya de Béjaïa à Sétif et Bouira, deux axes routiers qui se trouvent saturés, rendant le quotidien des usagers des plus pénibles. La RN 43 reliant Béjaïa à Jijel, dont les travaux de modernisation et d'élargissement sont en cours, figure au programme de cette visite. Sellal rouvrira ce tronçon routier à la circulation en inaugurant les trois tunnels réceptionnés. Par ailleurs, le projet de transfert d'eau potable à partir du barrage Tichy Haff vers de nombreuses communes situées sur le couloir de la Soummam est déjà quasiment opérationnel. En, outre le Premier ministre sera à coup sûr interpellé par les opérateurs économiques sur le blocage des zones d'extension touristique, créées depuis 1988 et non opérationnelles à ce jour.
Le cas des zones industrielles en cours de lancement à Fénaia et Beni Mansour seront également au programme de cette visite de par ce qu'elles constituent comme opportunités d'investissements et créations d'emploi.
D'ailleurs, une halte est prévue au niveau de la zone d'activité de Taharachth à Akbou, connue pour être le fleuron de l'industrie agroalimentaire algérienne. Il est vrai que les industriels béjaouis sont très actifs pour peu qu'on leur accorde les moyens adéquats et qu'on améliore le climat d'affaires. Les acteurs politiques et économiques locaux sont conscients de l'importance du déplacement du Premier ministre. Prêts à «dérouler la tapis rouge», pour reprendre une déclaration d'un élu APW, ces hommes et femmes attendent beaucoup de leur hôte pour mettre au point un véritable plan de rattrapage, qui signifie une mise à niveau de cette région qui reste à la traîne comparée aux autres wilayas de la même taille, qui ont eu à bénéficier de plans spéciaux.
A Béjaïa, un plan de montage s'impose avec tous les montages financiers nécessaires. Il profitera à coup sûr à toutes les localités aux reliefs accidentés et montagneux. La wilaya de Béjaïa est une région rurale.
La meilleure manière de stabiliser les populations est de leur faciliter le quotidien par des actions tous azimuts tendant vers l'amélioration de la vie rurale. Abdelmalek Sellal et sa délégation sillonneront pratiquement toute la wilaya, de ses frontières Sud-Ouest à l'Est.
Un parcours ponctué par plusieurs escales aussi importantes les unes que les autres. Le Premier ministre clora sa visite par une rencontre avec la société civile dans la grande salle de la maison de la culture.

Source L’Expression Arezki Slimani

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires