Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 06:50

Algérie - Les grands projets économiques du Président

Algerie

 

Le Président Bouteflika l’a dit clairement dans son discours prononcé la veille de la Journée du savoir. Il assure que des actions d’ordre économique seront entreprises dans les meilleurs délais. Il ne veut pas jouer l’extra time. Le premier magistrat du pays compte aussi en finir avec la corruption, devenue monnaie courante dans ce secteur.

«Le président de la République reconnaît que la corruption devient un danger pour la sécurité nationale, dévalorisant le travail et l’intelligence, touchant tous les secteurs (administrations, entreprises)...», a souligné le professeur Abderrahmane Mebtoul, économiste et expert international.

Bouteflika a instruit le gouvernement d’élaborer un programme national d’investissement destiné aux entreprises économiques opérant dans tous les secteurs et en concertation avec tous les opérateurs économiques et sociaux.

«Une action sérieuse sera engagée en direction de l’entreprise économique, publique ou privée, en ce sens qu’elle constitue, par excellence, la source génératrice de richesse et d’emploi dans le but d’assurer son développement et sa modernisation», a-t-il précisé. Il met en relief la promotion et la mise à niveau de l’entreprise. Ces deux opérations tendent essentiellement à «consolider la croissance économique du pays, à hisser le niveau de productivité et améliorer la compétitivité». Car les changements s’imposent dans la sphère économique, le président Bouteflika a ainsi instruit son staff gouvernemental aux fins d’«élaborer un programme national d’investissement destiné aux entreprises économiques, tous secteurs d’activités confondus, en concertation avec tous les opérateurs économiques et sociaux».

S’agissant du programme d’investissements publics pour la période 2010-2014 et pour lequel 286 milliards de dollars ont été alloués, le Président Bouteflika a particulièrement mis l’accent sur le secteur de l’habitat, compte tenu de sa sensibilité. Ce secteur, enchaîne le chef de l’Etat, enregistre «un effort incommensurable consenti depuis 2000 à ce jour à travers la satisfaction d’une grande partie de la demande et la réduction de la protestation».

Et de noter, dans ce sens, que l’actuel programme quinquennal prévoit la réalisation de 2 millions de logements dont plus d’un million seront livrés avant 2014. «Nous avions engagé successivement deux gigantesques programmes d’investissements publics à tous les niveaux. Le troisième programme est en cours de réalisation» a ajouté M. Bouteflika.

Un simple retour en arrière nous renseigne que ces programmes ont «porté leurs fruits». Le déficit en logements, en dépit des constructions, a été aussi évoqué par le premier magistrat du pays.

Ce manque «a été considérablement pallié par la réalisation, tous les cinq ans, d’un million de logements et le chômage a été également résorbé dans une large proportion». Les jeunes sans emploi ont troqué leur statut de chômeurs au profit des jeunes en quête de projets. «Les différents dispositifs de soutien destinés aux jeunes et aux sans-emploi désirant créer leurs propres micro entreprises ont été également renforcés», a rappelé le Président.

Source L’Expression Fouad Irnatene

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires