Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 07:36

Algérie- Des facilitations pour l’accès au logement

constructions-innachen-es.jpg

 

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a sommé ses ministres de donner plus de facilitations aux jeunes pour accéder aux diverses formules des micro investissements. Il a recommandé, aussi, la levée de «toute conditionnalité» à l’accès à toutes les formules de l’ANSEJ et de la CNAC.

Le Conseil des ministres, réuni mardi sous la présidence du Chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, a décidé un certain nombre de mesures, dont la facilitation de l’accès aux logements, aux jeunes notamment.

Les autorités sont tenues de mettre en place, dans les prochaines semaines, un fonds de garantie du crédit bancaire au profit des citoyens désireux d’acquérir ou de construire leur propre habitation, et l’amélioration de l’accès des jeunes au logement, d’abord par une vulgarisation des dispositions déjà en vigueur en leur faveur en ce qui concerne le logement social locatif.

Il a été également décidé l’inscription d’un programme de construction de 50.000 logements promotionnels au cours de l’année 2011, qui seront réservés aux jeunes sous forme de vente à tempérament, ainsi que la dynamisation du lancement de la réalisation de 400.000 logements ruraux qui s’ajouteront aux 200.000 actuellement en chantier, et ce « pour mettre en oeuvre la directive présidentielle relative à la mise en route immédiate de la quasi-totalité du programme quinquennal de logements ruraux qui totalise 700.000 unités », selon le communiqué du Conseil du gouvernement.

L’Etat a également décidé l’augmentation du programme quinquennal de logements en inscrivant, dès cette année (2011), la quasi-totalité de ses dotations budgétaires en études, et le cas échéant en réalisation, ainsi que le recensement urgent des assiettes foncières devant accueillir les programmes de logements non encore mis en construction, notamment dans les grandes agglomérations.

Parmi les meures décidée par le Conseil des ministres figure aussi la dynamisation du logement promotionnel aidé (LPA), en appelant les banques publiques à s’engager davantage dans ce segment, aux côtés des promoteurs et dans la création de leur propre filière de promotion immobilière et l’amélioration des capacités de réalisation de logements, y compris à travers la modernisation des entreprises publiques du bâtiment qui a déjà été engagée.

L’allégement des procédures entourant la construction des logements, notamment en autorisant le secteur, dans le respect des dispositions législatives et réglementaires en vigueur, à recourir au gré à gré simple pour contracter des d’études et des réalisations, et le cas échéant, à faire appel aux moyens étrangers de réalisation.

Le chef de l’Etat a exhorté les responsables à l’accélération de la distribution de tous les logements réceptionnés, précisant que cette opération devra être menée et achevée dans l’équité et la transparence, avant la fin du mois de Juin prochain. Par ailleurs, il a été indiqué que 190.000 logements ont été livrés en 2010, que 510.000 unités sont en cours de construction et 400.000 autres en phase de réalisation des études.

Source Le Financier A. Walid

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires