Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 07:09

Le premier championnat d’Algérie professionnel sera géré par l’actuelle Ligue nationale, en attendant la mise en place prochaine d’une Ligue professionnelle.

ballon de football

 

Lors de la conférence de presse que le président de Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, a animée hier conjointement avec Mohamed Mecherara, en sa qualité de président de la Ligue nationale, l’actuel patron de la FAF a donné les grands axes sur lesquels il compte s’appuyer, pour mettre en place le premier championnat de football dit professionnel, prévu officiellement dès le mois prochain. Un championnat de football qui concernera pas moins de 32 équipes. C’est donc le 24 septembre prochain que sera entamée la saison footballistique 2010-2011, avec une première en Algérie, une division constituée de 16 formations, et autant au niveau de la Ligue 2, ex-D2. Selon donc Mohamed Raouraoua, cette saison 2010-2011 permettra dans un premier temps aux clubs qui seront dorénavant gérés comme de véritables sociétés privées, de se mettre progressivement au diapason des conditions contenues dans le cahier des charges élaborés pour la circonstance.

«La professionnalisation de notre football est irréversible aujourd’hui», a insisté l’actuel patron de la FAF dans ses propos tenus hier face à la presse nationale. Raouraoua a surtout beaucoup insisté, sur le fait que les clubs qui ne seront pas capables de répondre aux exigences contenues dans le cahier des charges, seront automatiquement rétrogradés pour évoluer en championnat dit amateur. Et dès septembre 2012, soit dans une année, la durée des contrats qui lieront les joueurs à leurs clubs employeurs, seront d’une durée de trois ans au minimum. Cela permettra ainsi aux footballeurs, ainsi qu’aux clubs de ne pas se retrouver dans des situations souvent sans issue, et que la FAF a toujours réglé à son niveau, afin d’éviter que la FIFA ne sanctionne les équipes concernées. La création prochaine d’un fonds d’aide au développement du football professionnel au niveau de chaque club, est prévue par le ministère de la Jeunesse et des Sports, ainsi que par la Fédération algérienne de football. Un fonds d’aide prévu par la FAF par le biais du sponsoring, notamment dans un premier temps.

Les clubs concernés auront donc toute une saison pour se mettre en conformité avec les statuts propres à la gestion du football professionnel, et que compte d’ailleurs adopter prochainement à son tour la Fédération algérienne de football. Une direction nationale chargée du contrôle général des clubs (Dncg), sera donc prochainement installée au niveau de la FAF. Toujours selon Mohamed Raouraoua, plusieurs séminaires seront organisés par la FAF et la LNF, afin de permettre aux différents acteurs du football, sur le point d’opter pour le système professionnel, de mieux comprendre le fonctionnement futur de leurs clubs respectifs. Un nouveau type de gestion interne qui ne doit souffrir à l’avenir d’aucune contestation de la part des présidents à la tête des équipes érigées dernièrement en SPA, d’après Raouraoua. Concernant la saison footballistique 2010-2011, cette dernière va connaître une première trêve du 15 janvier 2011 au 15 février, et s’achèvera le 17 juin 2011. Quant à la Coupe d’Algérie, son coup d’envoi est prévu le 31 décembre 2010, alors que la finale est programmée pour le 1er mai 2011.

Les 32es de finale auront lieu entre le 31 décembre 2010 et le 1er janvier 2011. Les 1/16es de finale auront lieu le 4 mars, alors que les 1/8es de finale sont prévus pour le 22 du même mois. Les quarts de finale se joueront le 8 avril, tandis que les demi-finales sont programmées pour le 19 avril. Concernant la finale de la Coupe d’Algérie, la FAF souhaite faire jouer la rencontre le samedi 1er mai 2011. Concernant le système de compétition, la FAF a voulu préserver le même que celui de la précédente édition, en donnant l’occasion au premier club tiré au sort de jouer à domicile. De plus, un club comme la JS Kabylie engagé aujourd’hui en compétition africaine, doit pouvoir bénéficier de la part de la FAF, d’une dérogation lui permettant de renforcer son effectif avec le recrutement de deux joueurs africains supplémentaires.

Quant aux clubs évoluant en D1 et Ligue 2, ils ne pourront aligner qu’un seul joueur étranger par match. Autre point important sur lequel a beaucoup insisté, hier, Raouraoua, concerne les clubs comme par exemple le MOB et le MOC, et qui doivent absolument indemniser totalement les joueurs concernés, et cela au plus tard le 31 décembre 2010.

Dans le cas contraire, leur maintien en championnat dit professionnel sera impossible, selon les statuts mêmes de la FIFA.

Source L’Expression Bachir Boutebina

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires