Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 08:36

Algérie - APN -Le RCD se retire de toutes les commissions

Nordine Ait Hamouda

Nordine Ait Hamouda Vice président de l'APN

 

L’Assemblée populaire nationale d’Abdelaziz Ziari vient de subir un autre coup dur : le Rassemblement pour la culture et la démocratie, seul parti d’opposition à y siéger, vient d’annoncer le retrait de tous ses parlementaires exerçant des responsabilités dans les commissions ou la vice-présidence.
Dans une correspondance signée par le chef du groupe parlementaire du parti, le député de Béjaïa Athmane Mazouz, et adressée, hier mardi au président de l’APN, le RCD enfonce davantage l’Assemblée la plus médiocre qu’a eu à connaître l’Algérie indépendante. «Depuis le mois de janvier 2011, y lit-on d’emblée, le peuple algérien exprime quotidiennement sa colère et son indignation. Les lois sont régulièrement violées et bafouées, des parlementaires sont agressés et des citoyens humiliés sans que l’Assemblée n’ait osé assumer la moindre de ses missions. Malgré de multiples interpellations de notre groupe, vous n’avez pas daigné répondre ni encore moins réagir préférant avaliser les injonctions d’un exécutif prédateur. » Le parti de Saïd Sadi, qui, depuis le début janvier, est à l’avant-garde du mouvement de protestation avec, notamment, des marches hebdomadaires à Alger, n’a jamais été épargné. Ni par la répression policière classique, ni par celle non moins indigne consistant en une campagne médiatique primaire menée par des organes publics ou de sous-traitants bafouant toute norme élémentaire dès lors qu’il s’agit de «casser du démocrate». Que l’on se rappelle également, ces images honteuses de voyous «loués» chaque samedi par le pouvoir, en guise de «peuple» à dresser contre ces «démocrates venus d’ailleurs». Même les parlementaires du parti ont à chaque fois été arrêtés, agressés comme de vulgaires délinquants de droit commun. «Pour condamner ce silence (face à tous ces dépassements, ndlr) et réhabiliter le minimum de crédibilité due à la fonction parlementaire, nous avons décidé de suspendre nos activités dans une enceinte qui n’en finit pas de sombrer dans la servilité et la complicité dans la désintégration de la nation», ajoute Athmane Mazouz dans sa correspondance à Ziari. «Cette décision a été avalisée par notre conseil national tenu le 3 juin 2011.» Le parti de Saïd Sadi, qui boycotte les plénières et les travaux des commissions depuis plusieurs semaines déjà, invite le président de l’Assemblée à «prendre acte de cette position et procéder, dès réception de cette correspondance, au remplacement des parlementaires du RCD exerçant des responsabilités dans les commissions ou la vice-présidence de votre Assemblée». Pathétique fin de mandat pour une Assemblée populaire nationale que même… Abdelaziz Bouteflika a publiquement humiliée et désavouée, lui qui préfère laisser les «choses sérieuses», à savoir la révision de la Constitution, pour la future Assemblée «pour les raisons que vous connaissez tous», avait-il expliqué lors de son dernier Conseil des ministres.

Source L’Expression Kamel Amarni

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires