Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 16:42

Algérie : les trois recommandations du RCD

Said Sadi

 

L’alternative démocratique clamée de part et d’autre ne saura se faire sans la mise en place de quelques conditions. Le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) identifie trois décisions préalables à l’avènement de la démocratie.

Invité ce lundi par le forum du journal Liberté, Mohcine Belabbas, président du RCD expose la vision de son parti. pour favoriser le règne de la démocratie, il y a,  selon lui, nécessité de dissoudre la police politique, appliquer l’article 88 de la constitution à l’actuel président et restituer le sigle FLN au patrimoine historique national.

«  Aucun pays ne peut continuer à vivre aujourd’hui  avec un pouvoir occulte et omnipotent s’il veut assurer une bonne gouvernance et une alternance, objectifs et moyens de tout projet démocratique », a-t-il déclaré.
Le successeur de Said Saadi a affirmé à la même occasion que son parti s’inscrit en faux contre ceux qui veulent interdire à tel ou tel citoyen de se porter candidat par principe. Selon lui, « c’est l’expertise médicale qui doit être invitée à constater une impotence préjudiciable à l’équilibre, au crédit et bon fonctionnement de l’Etat ».
L’article 88 dont l'application est réclamée par  le RCD prévoit que « lorsque le Président de la République, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l'impossibilité totale d'exercer ses fonctions, le Conseil Constitutionnel, se réunit de plein droit, et après avoir vérifié la réalité de cet empêchement par tous moyens appropriés, propose, à l'unanimité, au Parlement de déclarer l'état d'empêchement ».
Le projet de constitution devant le conseil national du parti
Le projet de constitution élaboré par les cadres du parti sera soumis au conseil national vendredi  26 avril avant de faire l’objet de débats où seront associés des acteurs de la société civile, a indiqué l’invité du forum.

« Ce projet de constitution est imprégné de la mémoire algérienne, il est inscrit dans l’universalité et il répond aux caractéristiques nationales sociologiques et aux référents culturels de notre nation qui n’ont rien à voir avec l’histoire française qui a aliéné l’esprit de la plupart des rédacteurs des textes constitutionnels  algériens depuis 1962 », a-t-il expliqué.
Et de préciser que «le rôle de l’opposition n’est pas de se limiter aux commentaires des actions du gouvernement mais de proposer une alternative, surtout quand le bilan est une crise aussi monstrueuse».
Source Liberté  Mina Adel

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires