Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 05:15

Algérie - Pour justifier le refus de l’enceinte au RCD, La direction de la Coupole invente une coupe du monde de judo

said sadi-copie-1

Visiblement, les espaces publics deviennent indisponibles dès que le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) en sollicite pour tenir une activité. Après le refus de la salle Harcha pour motif «de travaux de réhabilitation», la direction du Complexe olympique récidive par une même attitude s’agissant de la Coupole du 5- Juillet pour laquelle le parti de Saïd Sadi a introduit une demande d’autorisation pour organiser un meeting populaire le 7 mai prochain.

Pour le RCD, il ne s’agit là que d’une manœuvre cachant mal «la stratégie de censure et de répression adoptée par le pouvoir face à l’opposition». Après avoir barricadé la rue pour empêcher que le RCD n’organise des marches, le pouvoir enchaîne par cadenasser les salles publiques susceptibles d’abriter les activités du parti. L’attitude atteste, pour le moins que l’on puisse déduire, d’un acharnement du pouvoir à étouffer l’opposition politique et, au-delà, toutes les voix qui refusent de faire chœur à la symphonie politique officielle. Le Rassemblement pour la culture et la démocratie, qui, il y a une semaine, avait introduit une demande d’autorisation de la Coupole du 5-Juillet pour y tenir un meeting le 7 mai prochain, s’est vu signifier, hier, par la direction du Complexe olympique que la salle sera indisponible à cette date, au motif qu’elle abritera «une coupe du monde de judo pendant la période du 2 au 17 mai 2011». La raison invoquée par la direction de la Coupole pour motiver son refus n’a point convaincu le RCD qui, dans un communiqué rendu public hier, déclare qu’il s’agit d’une «nouvelle manœuvre qui cache mal la stratégie de censure et de répression adoptée par le pouvoir face à l’opposition». Le RCD, tout comme l’opinion nationale, qui certainement sera surprise d’apprendre, à une dizaine de jours du rendez- vous, la programmation d’un tel événement sportif, ne croit pas à l’assertion de la direction du Complexe olympique. «Comment la direction d’un Complexe olympique peut-elle ignorer la programmation d’une compétition internationale et ne la découvrir qu’une semaine après l’introduction de la demande du RCD ? De plus, ni le site Web de la fédération ni ceux des structures du ministère concerné ni celui de la Fédération internationale ne font état d’une quelconque manifestation à la date du 7 mai à Alger.» Notons que le calendrier de la Fédération internationale de judo (FIJ) prévoit des mondiaux de judo au mois d’août 2011 à Paris et non à Alger.

Le même calendrier ne prévoit pas de manifestation sportive du genre dans la capitale algérienne. Cette compétition devait se dérouler en Egypte du 14 au 15 mai, mais étant donné la situation dans le pays, ce n’est plus possible. L’Algérie a sollicité la FIJ pour délocaliser la compétition et l’organiser à la même date à Alger.

La FIJ n’a pas accédé à la demande algérienne. Etant soumise à un cahier des charges rigoureux, la compétition ne pouvait être en tout cas organisée en Algérie à la date évoquée par la direction de la Coupole. N’étant dupe de rien, le parti de Saïd Sadi estime que le refus est d’ordre politique et qu’il procède de la répression et de la censure.

«Après les violentes répressions des manifestations populaires et le refus de la salle Harcha, ce dernier blocage signe la démarche du pouvoir pour le court et moyen terme qui fait de la duplicité une ligne politique. Il s’agit d’annoncer des mesures d’ouverture pour donner le change à l’opinion internationale tout en gagnant du temps face à la contestation populaire et d’étouffer toute initiative en faveur du changement émanant de l’opposition. » Pour le RCD, il ne fait aucun doute : «Le pouvoir veut toujours être le maître du jeu en tout et pour tous. Il se choisit ses oppositions politiques et sociales et se pose en maître absolu du pays.»

L’attitude ainsi affichée par le pouvoir renforce le RCD dans sa conviction de ce qu’«aucune activité politique crédible n’est possible dans le cadre institutionnel » et que «la rue est le seul espace de lutte pour les Algériens qui veulent voir leur pays rejoindre l’histoire en marche et renouer avec le message de liberté de Novembre et de la Soummam».

 

Source Le Soir d’Algérie

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires