Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 07:05

C’est une proposition de la commission de la défense nationale à l’APN

ANP.jpg

 

L’annonce a été faite hier, par le président de commission de la Défense nationale à l’APN, le Dr Mohamed Irfaâ, en marge des travaux de la journée d’étude sur le thème «La professionnalisation de l’Armée et sa relation avec le Service national».

S´il y a une nouvelle qui réjouira les jeunes c´est bien celle-là: l´assouplissement de la durée du Service national. Il s´agit de ramener la période de l´incorporation militaire de 18 mois actuellement à 12 mois. Cette annonce a été faite, hier, par le président de la commission de la Défense nationale à l´APN, le Dr Mohamed Irfaâ, en marge des travaux de la journée d´étude sur le thème «La professionnalisation de l´Armée et sa relation avec le Service national».
On ignore si cette proposition initiée par la commission de la Défense nationale de la chambre basse du Parlement et ressortie en cette période précise, a recueilli l´approbation des autorités militaires. Cela est d´autant plus improbable qu´il n´y a eu aucune intervention du représentant de cette institution concernée en premier lieu. Le prétexte avancé par la grande muette est «la coïncidence de cette journée avec des cérémonies de sortie de promotions», selon le message de l´Etat-major de l´Armée nationale populaire (ANP).
Le Service national est obligatoire et l´attestation de son accomplissement était requise pour l´accès à l´emploi ou des voyages à l´étranger avant qu´elle ne soit supprimée il y a quelques années. Cette mesure qui se dessine est précédée d´autres mesures décidées en Conseil des ministres au profit de l´économie, de l´emploi et du logement. Elle intervient également dans un contexte de généralisation de la tension sociale et la vague de propagation des révoltes arabes.
En janvier dernier, de nombreuses villes algériennes ont été le théâtre d´émeutes après une hausse des prix de produits de large consommation. Les jeunes représentent quelque 70% de la population algérienne. «Cette réduction relève des préoccupations des jeunes, notamment les étudiants et les universitaires qui ne cherchent qu´à échapper au Service national», est l´argument avancé par le président de ladite commission, issu du FLN.
Après la distribution des cartes de dispense à plusieurs catégories de jeunes, on s´apprête à réduire la période du Service civil à 12 mois au lieu d´un an et demi ou 18 mois. Quoi qu´il en soit, cette nouvelle mesure destinée à calmer les jeunes est tributaire de l´approbation ou du feu vert du chef de l´Etat, le chef suprême des Armées, également ministre de la Défense.
Pour rappel, dans le cadre de l´assainissement de la situation des jeunes vis-à-vis du Service national et en prolongement des mesures mises en oeuvre pour la prise en charge des préoccupations des jeunes, le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, a décidé de régulariser définitivement le cas des jeunes citoyens âgés de 30 ans et plus au 31 décembre 2011 incorporables et qui ne l´ont pas été, selon un communiqué de la Présidence de la République. Par ailleurs, le président de ladite commission, a fait savoir qu´il était impossible de parler de la professionnalisation de l´institution militaire, annoncée par le chef de l´Etat lors de sa décision d´exempter les jeunes incorporables âgés de trente ans et plus, sans la réduction de la durée du Service national à une année au lieu de 18 mois. Selon toujours ce député, cette réduction sera appliquée afin de permettre à l´institution militaire d´aller vers la professionnalisation.
L´APN, a-t-il ajouté, va présenter officiellement la proposition au ministre de la Défense nationale, Abdelaziz Bouteflika. Jusqu´en 2002, le Service national était de 24 mois. Sa durée a ensuite été réduite à 18 mois, à l´époque du président Chadli Benjedid. En cas de désertion, la peine est de deux ans de prison ferme avec obligation de faire ses deux années de service obligatoires. L´ANP a entrepris depuis quelques années un plan de modernisation. En 2007, le gouvernement a engagé un projet de loi visant à n´avoir que des militaires professionnels et donc à supprimer le Service national obligatoire et le remplacer, pour les recensements, par une journée d´appel, conformément au modèle français.
En avril 2008, un député a proposé une modification de la loi concernant le Service national, stipulant qu´il ne devrait pas dépasser 9 mois d´instruction et dépourvu de tout service militaire dans l´Armée algérienne.

Source L’Expression Mohamed Boufatah

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Bonsoir Samir
La constance dans la médiocrité n'est pas forcement l'expression d'une qualité
Bonne soirée et bonne nuit
Le Pèlerino
Répondre
L
Bonsoir Samir
Inch Allah
Cordialement,
Le Pèlerin
Répondre
S
phhh nik el service national
Répondre