Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 07:37

4 morts et 9 blessés dans un attentat à Boumerdès

Terrorisme-Boumerdes.jpg

 

Les restes du terrorisme qui continuent à sévir, avec plus de densité en Kabylie, ont de nouveau frappé à Boumerdès, l'un des derniers bastions des hordes islamistes sanguinaires.

En effet, quatre personnes ont trouvé la mort et 9 autres ont été blessées suite à l'explosion d'une bombe artisanale actionnée à distance par des terroristes sur la RN 12 entre les Isser et Bordj Menaiel, eu lieudit ''la ferme'', à l'est de la wilaya. Les victimes étaient à bord d'un autobus de transport de voyageurs, de marque Toyota, qui roulait, paisiblement, derrière un convoi militaire vers la ville de Bordj Menaiel. Toutes originaires de Tizi-Ouzou,  les victimes, dont une jeune fille âgée de 20 ans et un militaire, selon divers témoignages, ont été évacuées, pour la plupart, vers l'hôpital de Thénia alors que la RN 12 entre Alger et Tizi Ouzou a été temporairement fermée et la circulation et déviée vers des routes secondaires. D'autres témoins rapportent que deux des blessées, se trouvant dans un état grave, ont été évacués vers le CHU de Tizi Ouzou, alors qu'un autre  a été admis à l'hôpital de Bordj Menaïel. Initialement, l'attentat visait le convoi militaire, mais n'étant plus en mesure de bien cibler -une preuve de plus de la perte de vitesse de ces groupuscules-, la déflagration aura lieu à quelques moments du passage de celui-ci.   

En quête d'impact médiatique

Cet attentat serait  perpétré par des groupes terroristes armés pour la prédication et le combat (GSPC) que dirige Abou Mossab Abdelouadoud, alias Abdelmalek Deroukdel. Lesquels groupes terroristes écument la région orientale de cette wilaya. N'ayant pas les moyens de leur politique, ces  groupuscules affaiblis par les services de sécurité et désavoués par les populations, sont beaucoup plus en quête d' impact médiatique qui puisse compenser leur faiblesse que ce soit sur le plan moyens logistiques ou encore  effectifs. En effet, renforcés entre 2003 et 2005,  " grâce " à l'instrumentalisation de la guerre en Irak, les éléments du GSPC, et quelques dizaines repliés dans la partie orientale de la wilaya de Boumerdès, ont vu leur nombre sensiblement amoindri. D'un côté, le GSPC s'est vu  amputé de ses Emirs, les plus sanguinaires qui seront  éliminés, capturés ou encore repentis. D'un autre côté, cette organisation terroriste a été coupée de ses groupes de soutien qui lui fournissaient vivres et renseignements. Des donnes qui font que la presque-totalité de ses attentats, celui d'hier en est l'énième preuve, soient ratés, ce qui dénote, selon les spécialistes de la chose sécuritaire, du moral " très bas " de ses terroristes. Le fait que ces sanguinaires ne frappent plus dans les grandes villes à l'instar d'Alger en est l'autre  preuve de la faiblesse du l'organisation de Droukdel qui peine à se faire entendre. Et face à toutes leurs faiblesses et leurs tares qu'ils n'arrivent toujours pas à " digérer ", Droukdel et ses acolytes opposent la logique du tapage.

Source Les Débats Hamid Fekhart

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires