Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 07:00

Plusieurs wilayas du pays vont enregistrer une hausse des températures.

chaleur.jpg

 

Les fortes chaleurs sont de retour. Il fait chaud, même très chaud. Cette canicule cyclique ne sévit pas uniquement en Algérie, mais touche plusieurs autres pays et continents à l’instar des Etats-Unis, l’Amérique du Sud, la Chine, le Canada, la France... Les services concernés au niveau de ces Etats ont décrété des mises en garde, des alertes et des recommandations à observer en cette période de canicule, notamment par la population vulnérable.

Hier, l’Office national de météorologie a émis un bulletin spécial indiquant que des températures caniculaires, dépassant les 40° et atteignant localement 45°, affecteront durant les après-midi de vendredi, samedi et dimanche prochains les régions intérieures de l’ouest et du centre du pays. Quinze wilayas sont concernées par cette hausse des températures, à savoir le sud de Tlemcen, Sidi Bel Abbès, Saïda, le sud de Mascara, Relizane, Tiaret, le sud de Chlef, Tissemsilt, Aïn Defla ainsi que les régions de Blida, Médéa, le sud de Boumerdès, le sud de Tizi Ouzou, Bouira et M’sila. Une baisse des températures est heureusement prévue à partir de lundi prochain.

Rappelons qu’en début de la semaine dernière, le ministère de la Santé avait rendu public un communiqué d’alerte pour la démarche à suivre en cette période caniculaire. Ainsi, la population la plus vulnérable, constituée d’enfants en bas âge, de personnes âgées et de malades chroniques, est appelée à prendre plusieurs précautions comme d’éviter de sortir aux heures les plus chaudes et de rester à l’ombre à l’abri d’une exposition prolongée au soleil, de boire suffisamment d’eau en évitant les boissons très sucrées.

Le communiqué du département de Ould Abbès a énuméré, en outre, les différents symptômes qui peuvent indiquer un coup de chaleur, comme les maux de tête, l’envie de vomir, la soif intense, une peau anormalement chaude, rouge et sèche, ainsi que la confusion mentale. Par ailleurs, il est à noter qu’après les Etats-Unis c’est la Chine et la France qui subissent les vagues de chaleur. En France, plusieurs départements ont été placés en vigilance orange. La canicule qui s’est abattue sur le nord-est des Etats-Unis a poussé les autorités à mettre en garde la population de New York et de Washington. Les températures devraient rester très élevées toute la semaine et les municipalités ont mis en place des « centres de rafraîchissement » où les personnes n’ayant pas de climatiseur à leur domicile pouvaient se reposer.

Au Canada, les services météorologiques ont lancé un avertissement de smog (mélange d’humidité et de pollution), invitant la population à plus de précautions. La Chine est, quant à elle, victime de cette grosse vague de chaleur depuis le début du mois. Les températures ont atteint les 40° à Pékin où des véhicules ont pris feu à cause de la canicule. Les autorités ont ainsi été obligées de diffuser une alerte à la population. Cette vague de chaleur survient un mois après les pluies torrentielles qui ont frappé le sud du pays et fait au moins 266 morts.

Source El Watan N.A.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires