Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 05:02

Algérie - Les petits pas du e-tourisme algérien

e-tourisme-algerien.jpg

Partir en voyage en un clic ? Ce n’est pas encore une réalité chez nous, malgré les efforts de pionniers de l’e-tourisme : la plate-forme technique n’est pas au point et le tourisme, en général, peine à évoluer.

L’ouverture début juin de la saison estivale a relancé la question de la place du tourisme et des outils permettant de le développer ou au moins d’y faciliter l’accès. L’e-tourisme fait depuis quelques années partie intégrante de ces outils. Le tourisme électronique, aussi nommé le e-tourisme, désigne les activités du secteur du tourisme sur Internet. Pour les usagers, le e-tourisme offre des moyens de préparer, d’organiser et de réserver ses voyages via Internet : de l’identification de la destination jusqu’à la réservation d’un hébergement. En un mot, pouvoir organiser son voyage de A à Z sans bouger de chez soi. Le début d’année fut prometteur, puisque la société Amadeus Algérie avait annoncé le lancement du e-commerce au courant de l’année, tandis qu’en février, Air Algérie avait lancé l’e-ticket, un service permettant de réserver son billet d’avion par le net. Une année qui s’annonce donc charnière pour le secteur, mais il ne faut pas oublier qu’il y a moins d’un mois, le ministère du Tourisme a connu un changement à sa tête. Et que beaucoup s’interrogent de ce fait sur la stratégie qui sera adoptée à l’avenir.

Une destination chère

Même s’il est en constante progression, le secteur du tourisme peine à se développer, ce qui a une conséquence sur le développement de l’e-tourisme, et les facteurs du retard sont nombreux, comme nous l’explique un journaliste spécialiste du tourisme, qui cite « la mauvaise image de l’Algérie véhiculée à l’étranger en premier lieu, la décennie noire aidant. On essaie de se construire une autre image, mais ce n’est pas évident, les infrastructures manquent également, sans oublier la cherté de la destination Algérie, alors malgré un effort politique certain, le tourisme peine et cela se ressent sur l’e-tourisme également… », poursuit le journaliste. Ce qui n’a pourtant pas empêché, en 2007, Karim Khelouati, spécialiste de veille stratégique, de lancer le premier site d’e-tourisme, www.voyageralgerie.com. En 2009, l’autre site spécialisé, www.joowala.com, est initié par la boîte Med’n’com. Les deux sites se contentent de faire part des offres provenant des agences de voyages ainsi que les vols disponibles. « Depuis son lancement fin 2007, notre plate-forme e-tourisme, leader dans son domaine, qui n’est pas le web marketing, ne cesse d’évoluer, et ce, en attendant l’introduction du paiement électronique en Algérie. Nous essayons de répondre aux besoins de notre centaine d’agences abonnées… », indique Karim Khelouati. Toujours est-il que de nombreux efforts sont fournis pour arriver à marier NTIC et tourisme pour le bien des deux secteurs. De nombreux agences de voyages disposent aujourd’hui de sites internet (selon le président du syndicat des agences de voyages, elles seraient plus de 60%), ce qui permet d’être optimiste quant à l’assimilation des outils de gestion.

Paiement en ligne

« Le cybermarketing ou ce qu’on appelle e-tourisme possède une place importante dans le secteur, que ce soit à travers les logiciels de gestion au niveau des infrastructures, en passant par les portails et sites internet, sans oublier l’arrivée prochaine du paiement en ligne. Tout a été mis en œuvre pour intégrer les NTIC dans la gestion du tourisme », s’enthousiasme Ahmed Boudjidia, directeur général de l’Office national du tourisme. « Vulgariser, informer et sensibiliser, voilà ce qui nous permettra de vendre nos produits. Et avec l’aide de tous les acteurs du secteur, nous replacerons l’Algérie dans le concert des nations touristiques », ajoute le responsable de l’ONT. Le bilan du e-tourisme reste donc encore mitigé, dépendant invariablement du secteur du tourisme qui peine à trouver sa place, même si de nombreuses initiatives commencent à voir le jour.

Source El Watan Yasmine Bouchène

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires