Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 04:37
Ghoul s’y est engagé
train-en-kabylie.jpg 
Usagers du train habitant la Haute-Kabylie, prenez date. Le train rapide (160km) circulera entre la gare de Thénia (wilaya de Boumerdès) et celle de la ville de Tizi-Ouzou à compter du 1er novembre 2014. C’est l’engagement pris, en présence du wali de Boumerdès, Kamel Abbès, par le ministre des Transports, Amar Ghoul, en visite hier dans la wilaya de Boumerdès.
Le ministre insiste sur cette date et l’a réitéré deux fois. A compter de cette date, il y aura, selon la fiche technique du projet qui nous a été remise, 14 trains quotidiens. Soit un départ toutes les 30 minutes. Le temps de rotation entre Tizi-Ouzou et Thénia (50 km) est de 38 minutes. A cela, s’ajoutent 6 navettes de trains régionaux (Tizi-Ouzou-Thénia- Alger). Temps de trajet : 65 minutes. Pour le transport de marchandises (1 200 tonnes par rotation), trois départs sont prévus. Comme le projet, confié à un groupement d’entreprises (turque, espagnole, portugaise et algérienne), n’a avancé, à ce jour, que de 44,40%, il est légitime de se poser la question sur le respect de ce délai. Attendons le 31 octobre 2014 pour en juger. A l’occasion de cette visite nous avons abordé le ministre au sujet de la grève des pêcheurs de Dellys qui se disputent des espaces dans le vieux port, avec les gardes-côtes de la Marine nationale. Comme l’infrastructure, obsolète, est rattachée au ministère des Transports, nous lui avons posé la question sur l’avenir de ce port d’autant plus que des promesses ont été faites pour la construction de quais neufs. Selon Ghoul, la construction d’un nouveau port est inscrite et sera lancée en 2014. «Il est prévu, par ailleurs, de relier ce port par voie de chemin de fer à la nouvelle voie reliant Tizi-Ouzou et Alger. De plus la construction d’une gare maritime est programmée pour désenclaver toute la région», dira-t-il. Justement, notre question était en quelque sorte une perche tendue au visiteur de Boumerdès pour s’étaler sur les grands projets qu’il compte lancer dans le centre du pays. En effet, Amar Ghoul ne s’arrête pas, ces derniers temps, de sillonner les wilayas du Centre, réputées pour être réfractaires aux scrutins électoraux et ne manque pas à chacune des étapes de semer la bonne parole et de faire des annonces. Abordant le projet de la construction de la gare multimodale de Boumerdès, il a dit que celle-ci sera reliée plus tard au tramway. Avançant dans son explication sur son grand projet qui consiste à mettre en place un dispositif de transport intégré autour de la capitale, dispositif qui reliera les wilayas du centre du pays. Selon lui, il est temps d’étudier l’opportunité d’utiliser le transport maritime entre les wilayas côtières pour désengorger les grands axes routiers. «En 2013, il y a 7,3 véhicules en circulation dans le pays, en 2025, ils seront plus de 21 millions. Où circuleront-ils»
? s’inquiète-t-il. Il préconise donc l’utilisation des espaces maritimes pour résoudre le problème des déplacements des populations. Ce qui n’est en outre pas négligeable pour le tourisme, pense-t-il. Cependant, le ministre ne fixe aucune échéance concernant ces grands projets.
Source Le Soir d’Algérie Abachi L.
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires