Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 02:32

Algérie - Législatives-2012: La délégation de l’UE met les points sur les i

algrie-UE

 

Les membres de la délégation européenne de préparation de la mission de surveillance des législatives ont été reçus, avant-hier, mardi, à l’APN, par le président du groupe d’amitié parlementaire Algérie- UE, Mohamed-Nadhir Hamimid, selon un communiqué de l’APN.

Les membres de la délégation se sont entretenus avec le président du groupe parlementaire des indépendants et membre du Conseil de la nation, Imad Djaâfri, principalement à propos du «taux de participation, lors des prochaines échéances», ainsi que sur d’autres questions concernant le déroulement des prochaines législatives. À ce sujet, Djaâfri a expliqué que le taux de participation sera déterminé par la capacité des partis à mobiliser plus de citoyens.

Par ailleurs, Hamimid a confirmé que les listes électorales sont révisées, annuellement, et exceptionnellement à l’approche des élections. Cette rencontre a permis, aussi, à la délégation de s’enquérir des préparatifs en cours pour garantir la transparence des prochaines élections, notamment à la faveur des mesures législatives et réglementaires, prévues dans la loi organique sur les élections, et celle portant élargissement de la représentativité de la femme, au sein des assemblées élues, a ajouté le communiqué.

Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a déclaré, dernièrement, que l’Algérie est ouverte à toutes les instances internationales, souhaitant couvrir ce scrutin, prévu pour le mois de mai prochain.

Selon la directrice du bureau de soutien aux élections et à la démocratie de l’Union européenne, Delphine Skowron, en marge d’une rencontre avec des membres du bureau politique du parti du Front de libération nationale (FLN), la délégation «ne peut pas, et en aucun cas, valider ou invalider les résultats de ces législatives».

La délégation effectuera une analyse électorale dans son ensemble, ce qui consiste, donc, à recueillir des bases de données sur les partis politiques, et ce, à partir du dépôt des dossiers de demandes de candidature, de la campagne électorale, ainsi que le contentieux électoral, a ajouté la directrice.

Les membres de cette délégation ont pour mission,seulement, de conférer davantage de transparence et de crédibilité dans les prochaines échéances. Il est, donc, à l’Algérie de faire en sorte que ces législatives soient transparentes et régulières, et de respecter la voix du peuple.

Delphine Skowron a ajouté, également, qu’une déclaration publique sera faite, 48 heures après l’opération électorale, ainsi qu’un rapport final sera publié, un à deux mois de la fin du scrutin, et qui fournira des recommandations et une analyse détaillée de la situation électorale, en Algérie. Dans une rencontre avec la délégation européenne, le président de la commission des affaires étrangères, de la coopération et de la communauté à l’étranger de l’APN, Abdelhamid Si Afif, a insisté sur l’importance de la coopération Algérie-UE.

Il a, aussi, présenté les différentes réformes politiques établies en Algérie, à l’initiative du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. En outre, la délégation de l’UE a exprimé, dans un communiqué, «sa profonde admiration» pour l’expérience démocratique algérienne et les réformes politiques engagées par le président de la République, qui constituent un progrès notable susceptible de renforcer l’exercice démocratique, la transparence et les libertés, ce qui permettra à l’Algérie de devenir un pays de droits et de libertés, a souligné la représentante de l’UE à Alger, Laura Baeza.

Smaïl Ikhelif

La Délégation reçue par Medelci

Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a reçu hier à Alger une délégation européenne chargée de préparer la mission d’observation de l’UE pour les prochaines élections législatives en Algérie. La présidente de la délégation de l’UE à Alger, Laura Baeza, a assisté à l’audience.

Cette délégation, qui séjourne en Algérie depuis quelque jours, “n’a pas pour mission de valider ou invalider les résultats du scrutin», mais plutôt d’«établir une analyse sur le processus électoral dans son ensemble», avait déclaré Mme Delphine Skowron, directrice du bureau de soutien aux élections et à la démocratie de l’UE.

Elle a précisé que la délégation européenne se trouve à Alger pour recueillir auprès de partis politiques et de représentants de la société civile «des informations sur la base desquelles des recommandations seront transmises à la haute représentante de l’UE qui prendra en dernier ressort la décision de dépêcher ou non une mission d’observateurs en Algérie».

Source Algérie 360

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires