Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 04:46

«Aucune preuve de fraude»

Observateurs-europeens.jpg

 

Alors que des partis, dont ceux composant l’Alliance de l’Algérie verte ainsi que le PT, dénoncent «un hold-up électoral», selon l’expression de Louisa Hanoune, la mission d’observation de l’UE affirme qu’il n’y a aucune preuve de l’existence d’une quelconque fraude. Relevant néanmoins des insuffisances, celle-ci estime que les autorités algériennes devraient faire preuve de plus de transparence lors des prochains scrutins.

Cependant, «des mesures additionnelles de transparence pourraient être prises afin de renforcer la confiance dans le processus tel que l’accès systématique des partis politiques à un fichier électoral consolidé au niveau national».
La question concernant l’accès au fichier a été posée à maintes reprises par les journalistes. Le chef de la mission a expliqué avoir exprimé sa demande au ministère de l’Intérieur pour avoir accès au fichier électoral et a regretté de ne pas y avoir eu accès, du moins pas complètement. Le chef de la mission qui reste tout de même prudent quant à la transparence, a mis l’accent sur certaines anomalies constatées le jour du scrutin, essentiellement celles qui concernent la remise des copies certifiées (PV de dépouillement) des résultats du bureau de vote.
«Si les représentants des candidats ont bien reçu une copie certifiée des résultats du PV, la mission constate que dans plus de 60 % des bureaux de vote observés, l’affichage public des résultats n’a pas été respecté, souvent par omission, alors qu’il est prévu par la loi électorale», a relevé le conférencier. D’après Salafranca, la mission a constaté le jour du scrutin «une atmosphère plutôt calme et ordonnée durant les opérations de vote, depuis l’ouverture jusqu’au dépouillement.
Quelques incidents ont toutefois été relevés par nos équipes, principalement du fait du déroulement d’activités de campagne ou de présence de matériel de propagande électorale à proximité des centres de vote».
La question de savoir si la mission a bel et bien observé des actes de fraude a été posée avec acuité.
En réponse, le chef de la mission a indiqué que «les accusations de fraude dénoncées, entre autres, par l’Alliance de l’Algérie verte ne sont pas accompagnées de preuves palpables».
A une question sur l’annonce des résultats préliminaires par le ministère de l’Intérieur avant la clôture de l’opération de dépouillement, M. Salafranca considère «excessives» certaines critiques de la Commission nationale de surveillance des élections (Cnisel) qui déplorait la communication des résultats avant la fin du comptage de voix à travers l’ensemble des bureaux de vote. «En Europe le ministère de l’Intérieur communique normalement les résultats préliminaires avant l’achèvement de l’opération de dépouillement», a-t-il argué.
Sur le plan juridique, la mission de l'UE a constaté «certains vides juridiques et des incohérences, notamment entre la loi électorale et celle visant à une meilleure représentativité des femmes dans les assemblées élues».
«Le scrutin marque un premier pas vers la démocratie», a souligné Salafranca avant d’ajouter qu’un rapport final plus détaillé sera remis aux autorités algériennes dans les mois qui viennent contenant des recommandations visant à améliorer certains aspects pour les futurs scrutins.

Source Infosoir S.L.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires