Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 09:52

Algérie - Comment l’APS, la présidence et la presse nous bassinent avec les audiences de Bouteflika

siege el watan

Un bug sur les sites de la présidence de la république et celui de l’APS, l’agence officielle, ou une preuve que les audiences ramadanesques tenues par le chef de l’Etat avec ses ministres ne sont que du pipeau ? A bien lire et relire les comptes-rendus de ces audiences publiées sur le site de l’agence de l’Etat ainsi que sur le site de la présidence, on se rend compte que le président Abdelaziz Bouteflika est un homme occupé. Très occupé même. Tellement très occupé qu’il peut tenir deux longues audiences le même jour. Sans jamais apparaitre en public.

Décryptage.

Rien n’arrête le président Bouteflika. Mercredi 3 août, le chef de l’Etat a pu tenir deux audiences avec deux ministres de son gouvernement. Il a d’abord reçu pour consultation le ministre de l’Energie et des Mines, M. Youssef Yousfi, avant de recevoir le ministre de l’Intérieur. Ou l’inverse…

Deux gros ministères auditionnés mercredi 3 août

Le compte rendu de la première audience a été intégralement publié sur le site de l’APS. Celle-ci indique que « dans le cadre des auditions annuelles d’évaluation qu’il dirige sur les activités des différents départements ministériels, M.Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a présidé mercredi 3 août 2011, une réunion restreinte consacrée au secteur de l’Energie et des Mines, indique un communiqué de la Présidence de la République. »

Fin du chapeau de la dépêche de l’APS.

Le même jour, mercredi 3 août, Bouteflika a tout de même eu le temps de recevoir en audience un autre de ses ministres, celui chargé du département de l’Intérieur et des collectivités locales, M. Dahou Ould Kablia.

Le compte rendu de cette consultation a été intégralement publié sur le site de l’agence officielle. Celle-ci indique que « dans le cadre des auditions annuelles qu’il dirige sur les actions des différents départements ministériels, le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a présidé, le mercredi 3 août 2011, une réunion restreinte d’évaluation consacrée au secteur de l’Intérieur et des Collectivités locales. »

Fin du chapeau de la dépêche de l’APS.

A en croire donc l’agence officielle ainsi que le site de la présidence de la république, Bouteflika aura ainsi reçu en audience deux ministres le même jour, mercredi 3 août.

Un vrai exploit de Bouteflika

Deux ministres longuement auditionnés le même jour, cela ne relève-t-il pas d’un exploit de la part du chef de l’Etat dont on murmure ici et là qu’il accuse un gros coup de fatigue, voire même qu’il a été hospitalisé à Alger, à Paris ou en Suisse? Pour ne pas dire victime d’une attaque cardiaque, comme le laisse croire la rumeur qui s’est propagée à Alger et sur le net?

Mais les faits sont là pour défaire les rumeurs : ce mercredi 3 août, Bouteflika aura auditionné deux ministres. Deux ministres, et pas des moindres, celui de l’Energie et de l’Intérieur.

Mais comment est-ce possible? Deux ministres reçus le même jour?!

Et la question tombe de sens : et si ces audiences organisées depuis quelques années par le président Bouteflika au cours du mois de ramadan ne relèvent-elles pas d’une supercherie médiatique ? En d’autres termes, ces consultations se tiennent-elles réellement ?

Des consultations qui tournent en minis conseils des ministres

Mais si, elles se tiennent !

C’est qu’à en croire certains titres de la presse algérienne, ces consultations ramadanesques ressemblent presque à de vrais conseils des ministres. Restreints, certes, mais de vrais conseils auxquels assistent le Premier ministre, le vice-Premier ministre, le ministre de l’Intérieur, voire aussi le patron des services secrets, le général Mohamed Mediène, alias Toufik.

De vraies auditions qui monopolisent donc à chaque fois presque tout l’aréopage de l’Etat algérien.

Un verre de lait, quelques dattes

A en croire encore les comptes rendus de nos confrères algériens, ces consultations organisées au siège de la présidence s’éternisent tant et si bien – les membres de cet auguste conclave doivent y pinailler, ergoter, chicaner sur les chiffres et sur les détails des projets réalisés -, que ceux qui y assistent sont obligés de rompre le jeûne autour d’un verre de lait et de quelques dattes. Avant de reprendre le travail.

On peut tout croire à la lecture des communiqués de la présidence publiés sur le site de l’APS. Et sur le site de la présidence. On peut aussi tout croire en lisant les articles publiés par certains de nos confrères qui rendent compte de ces consultations. C’est sans doute vrai!

C’est sans doute vrai que nos ministres, souvent arrivés au siège de la présidence la peur au ventre, sont tenus de détailler avec minutie tous les programmes réalisés par leurs départements.

Que notre président, alerte, scrupuleux, reste attentif à tous les détails qui lui sont soumis par ses ministres à tel point qu’il finit toujours par délivrer à ces ministres autant d’avertissements que de recommandations pour mieux faire la prochaine fois.

On peut aussi croire à la lecture de ces consultations que Bouteflika est un président qui a une grosse charge de travail au cours de ce mois de ramadan 2011. On peut également croire que l’homme, aujourd’hui âgé de 74 ans, est capable de recevoir le même jour deux de ces ministres pour de longues consultations. On peut tout croire. Vraiment tout…

Un vrai bidonnage

Mais on a du mal à croire à tout ce cirque,à tout ce cirque ce qui s’apparente à un vrai bidonnage médiatique. C’est d’autant plus vrai qu’il n’existe aucune image de ces auditions. Pas la moindre image dans les journaux publics ou parapublics. Pas la moindre image au journal télévisé de la télévision d’Etat.

Et si ces consultations organisées durant le mois de ramadan par le président Bouteflika avec ses ministres ne sont que du pipeau ?!

Source  DNA

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires