Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 08:08

La station du Jardin d’essai ouverte au public

Alger-test-metro.jpg

La station du Métro d’Alger au Jardin d’Essai d’El Hamma (Belouizdad) a été ouverte, en fin de journée de jeudi dernier, au grand public qui découvre, pour la première fois, cette réalisation tant attendue.

L’occasion était, en effet, donnée aux citoyens de visiter ce chantier qui a fait couler beaucoup d’encre depuis trois décennies. L’ouverture des portes de la station d’El Hamma a drainé des centaines de personnes, dont la majorité constituée de familles et autres curieux, venus passer cette fin de journée chaude de jeudi.
«Cette initiative vise à faire connaître au public les modalités d’usage du métro avant sa mise en marche prévue vers la fin du mois d’octobre prochain», explique M. Benabdeslam, agent technique à l’entreprise du Métro d’Alger (EMA). «La réalisation répond aux normes modernes appliquées dans pareils modes de transport», souligne le technicien.
Les visiteurs ayant sillonné le tunnel d’El Hamma ont été surpris par l’esthétique de cette infrastructure. «Le métro d’Alger n’a rien à envier aux métros étrangers», affirme un immigré, habitué, dit-il, à prendre les métros en Europe.  De part et d’autre de l’entrée, les visiteurs ont pu emprunter les escalators  pour descendre une dizaine de mètres et atterrir sur un grand espace. A leur gauche, les guichets où ils peuvent acquérir leurs titres de transport. En face, le composteur automatique des tickets dont les barres de sécurité ne s’ouvrent au passager qu’une fois son billet validé. Cet «obstacle» dépassé,  le visiteur se retrouve devant une immense baie vitrée d’où il surplombe les allers et venues du métro. A sa gauche et à sa droite, les escaliers qui mènent aux quais.
Le fonctionnement du métro d’Alger est prévu sept jours sur sept de 5h00 du matin à 23h00. L’EMA précise qu’ «il sera utilisé au maximum de ses capacités durant les heures de pointe et transportera une moyenne jusqu’à 22.000 voyageurs par heure». D’une longueur initiale de 9,5 km, le métro d’Alger devra desservir dans une première phase dix stations, les communes de Bachdjarah, El Maqaria, Hussein Dey, Sidi-M’hamed et Alger centre. Selon le ministre des Transports, M. Amar Tou, sa réception provisoire se fera le 31 octobre prochain. «En principe, la date de mise en service du métro est prévue en début novembre, probablement le 1er novembre.
C’est une question qui dépend de celui qui sera chargé protocolairement de sa mise en service», a-t-il affirmé, allusion faite, sans doute, au chef de l’Etat. En attendant, l’EMA procédera le 8 septembre prochain et pendant quatre semaines à la mise en marche à blanc du métro (exploitation non commerciale), une phase d’essai nécessaire à sa mise en service.

Source Horizons M. Kechad

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires