Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 07:02

Les moments forts du Salon

Salon de l automobile Alger 2012

 

Peugeot

La marque au lion rugissant se distingue cette année par une nouveauté présentée en deuxième mondiale, à savoir la 208 fraîchement débarquée du Salon de Genève et l’arrivée spécialement pour le Salon d’Alger du directeur général des Automobiles Peugeot, Vincent Rambaud. C’est dire d’emblée l’importance qu’a de tout temps accordée Peugeot au Salon d’Alger. Pour rappel, ce fut le premier constructeur à présenter aux visiteurs algériens un stand aux normes internationales dès les premières éditions de cette manifestation, à un moment où tous les autres se contentaient de la moquette bas de gamme et du formica. Et dans la continuité du Salon de Genève, M. Rambaud a lui-même présenté à la nombreuse assistance les nouveautés de sa marque, notamment la nouvelle 208 sur laquelle reposent de grandes ambitions de redéploiement international de la marque. Il n’hésitera pas, du reste, à comparer les objectifs escomptés à travers la 208 aux exploits de la 205 qui avait permis le redressement de Peugeot et la 206 qui lui avait fait retrouver le chemin de la prospérité. La 208 sera lancée en Algérie durant le 2e semestre de l’année en cours et sera proposée avec des blocs essence allant de 68 à 156 CH et diesel développant des puissances variant entre 70 et 115 CH. C’est aussi le nouveau SUV 4008 qui arrive avec une allure dynamique et plein d’entrain. Sa garde au sol respectable, sa polyvalence, son habitacle douillet et richement équipé, sa maniabilité et les performances de ses moteurs font de lui un concurrent sérieux aux tenants de ce segment. D’autant que sa conception en partenariat avec Mitsubishi, une référence dans le monde des tout-terrains se présente bel et bien comme un gage de succès indéniable. Nous découvrons également chez Peugeot les Partner et Expert restylés et proposant un style nettement rafraîchi.

Citroën

La ligne DS en vedette

Le stand de Citroën a énormément gagné en qualité au cours de cette édition. L’aménagement d’un corner spécialement dédié à la gamme DS lui confère, en effet, une meilleure allure, notamment la bitonalité du noir et du gris. Ajoutons à cela le design révolutionnaire de la vedette du jour, à savoir la toute fraîche DS5 qui a été dévoilée vendredi dernier par le directeur général de Saida, Patrick Coutelier, accompagné de David Rio, directeur de la division Europe Centrale Méditerranée dans le groupe PSA. Un stand enrichi également de la présence du nouveau SUV C4 Aircross aux allures de gentleman baroudeur. La ligne DS représente au niveau de Citroën une sorte de défouloir des capacités de création et d’innovation qui singularise la marque française depuis toujours. Les ingénieurs et autres designers semblent donner libre cours à leur ingéniosité pour proposer au final des produits particulièrement distingués et répondant aux attentes d’une clientèle exigeante et branchée. Les lignes de DS5 sont autant fluides, élégantes qu’imposantes et ne laissent guère indifférents les visiteurs. Les matériaux nobles utilisés dans la conception des différentes parties de la voiture apportent une plus-value de style et de qualité perceptible dès le premier regard. Et pour avoir eu l’opportunité de l’essayer sur les routes pittoresques du sud-est de la France, on peut ajouter aussi le confort haut de gamme, les équipements ainsi que l’agrément de conduite remarquable de cette star digne héritière d’une mythique DS tout aussi révolutionnaire en son temps. Dans son intervention, M. Coutelier est revenu longuement sur les efforts et les investissements consentis par la société Saida pour réhabiliter la marque aux chevrons dans notre pays. «Nos efforts pour le repositionnement de la marque se sont articulés autour de la remise aux standards internationaux et aux normes de Citroën de l’ensemble des structures de la société et du réseau d’agents agréés et de la formation des différents personnels», affirmera-t-il à ce sujet. Il renouvellera aussi la volonté de ce label de reprendre à terme la place qui lui revient dans le marché algérien. De son côté, David Rio renchérit, en rappelant le capital historique et sentimental dont bénéficie Citroën auprès des Algériens et qui doit être, selon lui, renforcé par des efforts supplémentaires visant l’amélioration de la qualité du service après-vente et la disponibilité de la pièce de rechange. Le stand de Citroën propose aussi l’ensemble de la gamme entre véhicules particuliers et utilitaires.

Nissan

Les ambitions de la nouvelle Sunny

Nissan Algérie présente sur son emplacement habituel une gamme renouvelée pour l’essentiel et où la nouvelle Sunny trône en hauteur comme mieux étaler ses atours face aux nombreux visiteurs qui s’agglutinent autour d’elle. Une face avant sensiblement redessinée qui lui procure un look plus musclé et dynamique, des optiques redimensionnées et une calandre aux contours de la nouvelle identité visuelle de la marque. Le changement radical, on le retrouve à l’intérieur, avec une planche de bord inédite et une instrumentation moderne et plus pratique. C’est aussi le Crossover compact Juke qui arrive pour donner un nouveau souffle au segment B, un marché traditionnellement conservateur. Mi-SUV, mi-voiture de sport, le Nissan Juke propose aux conducteurs une alternative plutôt originale à la traditionnelle berline compacte. En termes de design, la partie basse du Juke est entièrement SUV, bien campée sur ses quatre roues avec une garde au sol haute et de larges passages de roues. La partie supérieure, plus fluide, est celle d’un modèle de sport, avec une ligne de caisse haute et une ligne de toit relativement basse et fuyante. L’effet coupé est souligné par des portes arrière presque invisibles, avec leurs poignées cachées dans les montants. A l’intérieur, Nissan s’est inspiré du monde de la moto et propose une ambiance sportive et masculine. L’autre nouveauté, c’est le Murano avec une motorisation diesel. Son design d’avant-garde, son habitacle raffiné et son confort de conduite remarquable ont grandement contribué à accroître son audience à travers le monde. On citera aussi le Nissan NV200, un utilitaire léger qui propose une nouvelle lecture de l’espace disponible, du confort et des aspects pratiques dans cette catégorie. Au cours de son intervention devant la presse, Sefian Hasnaoui, vice-président du groupe Hasnaoui, a fait le tour de modèles exposés sur le stand en insistant sur les qualités de la nouvelle Sunny qui ne manquera pas de semer le trouble en proposant de nouvelles références en matière de dotation en équipements de sécurité.

Source Le Soir d’Algérie B. Bellil

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires