Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 05:38

Il n’y aura plus de pain en mai

boulanger-algerie.jpg

L’Union des boulangers va déposer un préavis de grève illimitée. Les citoyens vont se remettre à leur bonne vieille galette.

L’Union nationale des boulangers a annoncé, hier, qu’un préavis de grève illimitée sera déposé le 30 avril après l’avis du conseil national de l’Union qui se réunira aujourd’hui, a annoncé hier Youcef Kalafat, président de l’organisation, lors d’une conférence de presse organisée au siège de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (Ugcaa). L’Union demande aux pouvoirs publics concernés l’augmentation de leur marge bénéficiaire à hauteur au moins de 20%. Actuellement, elle est de 10% pour le détaillant et 5% pour le grossiste a affirmé, hier, Kalafat. Il a précisé que le prix de la baguette de pain normale avait été fixé en 1996 à 7,50 DA et celui de la baguette «améliorée» à 8,50 DA, puis «plus rien» malgré la hausse continue des prix des matières premières sur les marchés internationaux. Kalafat a, en outre, revendiqué que soit appliquée «une diminution du prix du gazoil, de l’électricité et des redevances fiscales.» Il a, par ailleurs, exigé une subvention indemnitaire pour les coupures de gaz et d’électricité subies pendant plus de 45 minutes par les artisans boulangers, occasionnant ainsi une perte de 7500 DA chaque fois.

La seconde annonce faite, est celle de la tenue d’un séminaire national des boulangers mardi 12 avril à Alger. Doivent y assister notamment le directeur de la grande Ecole des boulangers de Paris, M.Guimet, des représentants de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (Oaic) et du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (Madr).

Par ailleurs, présent à cette conférence, Hakim Guettaf, directeur général de l’entreprise «Ahaggar», créée en 2009 à Alger, a annoncé la signature demain d’une convention entre l’entreprise qu’il dirige, fabricante de sachets en papier «écologique», et l’Union nationale des boulangers, que préside Youcef Kalafat.

Fini donc les sachets en plastic qui fondent au contact du pain chaud et qui laissent parfois passer une ou deux baguettes après déchirure. La cérémonie de signature se déroulera au stand de «Ahaggar» qui expose au Salon international agroalimentaire «Djazagro» dont la 9e édition ouvre demain ses portes jusqu’au 14 avril courant au Palais des expositions de la Safex (Pins Maritimes). M.Guettaf a précisé que les boulangers recevront «gratuitement» les sachets de marque déposée, à l’Institut national de la propriété industrielle (Inapi) et de standard européen.

Leur prix de revient sera amorti par les spots publicitaires qu’ils supporteront. Un premier quota sera livré gratuitement, et ensuite vendu au prix symbolique, a expliqué Guettaf. Aucune incidence sur le prix du pain ne devra suivre, a-t-il affirmé.

Il a ajouté que 6 milliards de sachets écologiques seront nécessaires pour tout le pays à raison de 8 millions/jour. Pour la seule capitale, il est prévu 800.000 sachets pour 6 millions de baguettes/jour, a-t-il encore précisé. Kalafat a tenu à remercier l’entreprise SIM (Semoulerie industrielle de la Mitidja), d’avoir accordé une remise de 30 DA sur chaque quintal de farine à tous ses clients boulangers. Ce geste gracieux unilatéral est en vigueur depuis 2 mois déjà a précisé Kalafat. L’Algérie consomme 49 millions de baguettes de pain journellement, soit environ 1,6 unité «per capita». Plus de 3400 boulangers adhèrent à l’Union à laquelle ils versent la somme modique d’adhésion de 1000 DA/an.

Source L’Expression Abdelkrim Amarni

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires