Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 07:16

Algérie - Intervention des présidents des groupes parlementaires : Les Verts «s’invitent» à l’APN

Les présidents des sept groupes parlementaires sont intervenus, hier, à l’APN à l’issue des débats autour de la loi de finances pour 2010, non seulement pour faire connaître leurs appréciations sur le texte mais aussi pour mettre l’accent sur l’après-match Algérie-Egypte.
Une rencontre qui a engendré moult « réactions » du côté égyptien, n’ayant toujours pas digéré la défaite. Saâd Arous, président du groupe parlementaire du FNA, qualifie les médias égyptiens de «sinistrés», pour avoir «diffamé et falsifié» les réalités de ce match. Ce député adressera à cet effet un salut particulier au chef de l’Etat et à toute la direction du pays qui «ont su gérer» les retombées «désastreuses» de cette rencontre, non sans omettre de rendre un grand hommage au peuple soudanais ayant accueilli à bras ouverts les supporters algériens. A propos du texte de la loi de finances, M. Arous estime qu’il faut mettre en avant les nombreuses réalisations accomplies sous la houlette du président de la République, tout en attestant dans la foulée qu’il existe toujours des faiblesses qu’il faut combler. En outre, il n’a pas manqué de dénoncer la dilapidation des deniers publics toujours de mise, et à laquelle il faut faire face. M. Darguini, président du groupe parlementaire du RCD, estime aussi que la victoire de l’équipe nationale est une autre preuve qui démontre que notre jeunesse est capable de relever les défis, et ce en disant qu’il est sûr que la «crise» engendrée par cette dispute sportive aboutira «sans nul doute à une entente diplomatique». Le représentant du RCD profite de l’occasion pour appeler encore une fois à la promulgation du texte sur le règlement budgétaire, tout en soulignant que l’embellie financière du pays n’a toujours pas amélioré le niveau de vie des citoyens.
Mme Louiza Hanoune, secrétaire générale du PT, ne cache pas elle aussi sa joie de voir l’équipe nationale dans la cour des grands, après avoir décroché le billet pour la Coupe du monde 2010.
D’un ton virulent, elle dira à l’adresse de la partie égyptienne «notre position a été et restera zen et mesurée. Notre peuple n’a pas répondu par la provocation et l’agressivité, devant les dangereuses dérives des médias égyptiens. Les autorités égyptiennes sont tombées dans leur propre piège. Des avocats ont brûlé notre drapeau.
C’est honteux. Nous n’allons pas brûler à notre tour leur drapeau et nous affirmons que les ressortissants égyptiens n’ont rien à craindre sur nos terres». Concernant la loi de finances pour 2010, Hanoune estime que ce texte traduit une autre victoire déjà exprimée dans la loi de finances complémentaire pour 2009. Cette loi a permis, dira-t-elle, d’arrêter l’hémorragie des biens publics et d’inscrire l’économie nationale dans un processus de «résistance», devant les multiples pressions étrangères, avant de souhaiter sur sa lancée la généralisation de l’effacement des dettes des entreprises publiques. M. Rahmouni, représentant des indépendants, félicite lui aussi l’équipe nationale pour sa victoire en saluant le Soudan pour son soutien indéfectible à l’Algérie.
M. Belkaïd, président du groupe parlementaire du MSP, qualifie lui aussi cette réussite d’épopée menée par des leaders algériens, avant de demander à la France coloniale  de s’excuser sur les crimes qu’elle a commis en Algérie et pourquoi pas créer une académie scientifique indépendante pour l’écriture de l’histoire.
M. Daâdoua, président du groupe parlementaire du FLN, abonde dans le même sens en saluant la sagesse dont a fait preuve l’Etat algérien en ce qui concerne la campagne médiatique malsaine menée tambour battant contre l’Algérie, avant de saluer les nombreuses dispositions que renferme la loi de finances pour 2010. M. Miloud Chorfi, président du groupe parlementaire du RND, est du même avis puisqu’il estime que la victoire de l’équipe algérienne est « méritée ».
Source El Watan Karima Alloun.
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires