Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 07:56

Algérie - Trois réseaux sont déjà identifiés

2000-dinars-algerie

 

À peine mise sur le marché, la nouvelle coupure du billet de 2 000 fait l’objet de trafic à grande échelle. Ainsi, après le démantèlement d’un réseau basé à Ifri-Ouzellaguène par les éléments de la Police judiciaire de Béjaïa et la saisie par les mêmes services d’une grosse somme à Naâma, voilà qu’une autre filière a fait son apparition dans la région de Relizane. Selon des sources concordantes, un faussaire a été interpellé en possession de ces coupures, totalement imitées grâce aux procédés introduits par des Africains clandestins. L’enquête confiée à la Gendarmerie nationale de Relizane a révélé que cette arrestation intervenait après la plainte d’un commerçant, originaire de Mendès, pour remettre aux gendarmes un faux billet de 2 000 DA qu’il a reçu auprès d’un client conséquemment à des achats effectués dans son magasin au centre-ville. L’alerte donnée, le mis en cause qui circulait à bord d’un véhicule de marque Renault Megane a été interpellé au centre-ville de Oued-Djemaâ. Les investigations sont en cours. Cette opération intervient après l’arrestation de trois autres faussaires basés à Oran, Mécheria et Naâma dont des Maliens. D’autres éléments du groupe demeurent toujours en fuite et continuent à fabriquer le faux billet que beaucoup de commerçants et de consommateurs appréhendent sur le marché monétaire. Ces quantités de faux sont généralement destinées aux grandes transactions de la contrebande et du crime organisé, comme le trafic de drogue ou encore le vol de véhicules. En ce sens, l’identification de ces réseaux permettra, dans un premier temps, aux services de sécurité de situer les manufactures souterraines, notamment celles basées à l’ouest du pays où ce trafic prend des proportions alarmantes. Même si on ignore la masse de faux billets mis en circulation, la prudence est de mise, notamment dans des marchés aux bestiaux et des véhicules d’occasion où des clients sont floués par ces gangs. La veille de cette arrestation, un autre Malien, en situation régulière, a été interpellé à Bou-Ismaïl en possession de liasses de papier sous forme de billets de banque de 20 euros et des produits chimiques destinés à la contrefaçon de billets. C’est dire l’ampleur que prend cette forme du crime financier et l’offensive des immigrés clandestins qui s’emploient à fabriquer toutes les monnaies du monde sur le sol algérien.
Source Liberté Farid Belgacem

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

DUMAND 04/09/2015 16:49

TRES JOLIE BILLET

Le Pèlerin 04/09/2015 17:48

Bonjour Dumand ,
Puisque vous semblez charmé par l’esthétique de ce billet…Parlons-en
Le billet de 2000 dinars (2 000 DA) est le cinquième billet en dinar algériens par ordre croissant de valeur
Il a été mis en circulation en 2011.
C'est le deuxième plus grand billet du dinar algérien, mesurant 160 sur 71.7 millimètres et de couleur bleu-verdâtre. Il représente les symboles de la science sur le recto et l'agriculture et l'urbanisme sur le verso1.
Il possède de nombreuses caractéristiques de sécurité telles qu'une pastille holographique, un filigrane, de figures géométriques et un fil de sécurité des micro-impressions, qui certifient son authenticité.
Le billet de 2 000 DA est la première coupure en dinar algérien avec la valeur la plus haute, mesurant 160 sur 71.7 millimètres et de couleur bleu-verdâtre1. Il représente les symboles de la science ( deux images sur la première à gauche un professeur d'université en train d'enseigner dans un amphithéâtre, la deuxième à droite un groupe de chercheurs dans un laboratoire séparées par la structure de la molécule d'ADN sur le recto et un palmier et un olivier représentant l'agriculture, un immeuble, et les ressources en eau, par le biais d'un plan d'eau représentant l'urbanisme sur le verso.
Comme sur tous les billets en dinar algérien, on peut observer la dénomination de la coupure (2000) et son nom en arabe (ألفى دينار) en plus du nom de la banque d'Algérie en arabe (بنك الجزائر), la signature du directeur général de la direction générale de la caisse générale et du gouverneur de la banque d'Algérie Mohammed Laksaci et celle du DG de la caisse générale de la Banque d'Algérie Faïçal Abbas.
Cordialement,
Le Pèlerin