Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 07:17

Algérie - 3e salon international Alger Industries

Les Français à la conquête du marché algérien

Le pavillon France a accueilli 75 entreprises spécialisées dans l’équipement industriel.

Au 3e Salon international Alger Industries, qui a ouvert ses portes dimanche au Palais des expositions des Pins-Maritimes, la France a accueilli sur son pavillon quelque 75 entreprises. Elles sont venues de sept régions françaises. La plupart ont déjà pris part aux précédentes éditions. Si la majorité des exposants a renouvelé sa participation, il n’en demeure pas moins que les effets de la crise économique mondiale ont eu un impact sur une dizaine de sociétés qui ont supprimé la manifestation d’Alger de leur programme annuel. Du moins, pour l’année 2009. “Le nombre de présents à cet événement a certes baissé, mais il s’agit d’une baisse insignifiante”, tient à préciser Mme Paule Tourniaire, responsable des salons internationaux à l’étranger à la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Marseille-Provence. Sept CCI, représentant diverses régions de l’Hexagone, sont à recenser. Elles ont convaincu leurs entrepreneurs à prendre part à cette édition.
L’on cite CGPME Lyon, Meurthe et Moselle, CRCI Franche-Comté, Seine et Marne, la Haute-Normandie, Centre Eco, CRCI Picardie, RPI (Réseau de professionnels internationaux de Picardie). Environ une dizaine d’entreprises arrivent de la région Provence-Alpes et Côte-d’Azur, alors que six sont déjà implantées en Algérie. À noter que le Salon Alger Industries a été créé en 2007 avec Batimatec Expo, la CFCIA et la CCI de Marseille. Les Français présents sont spécialisés essentiellement dans le secteur de l’équipement industriel. Ils viennent à la rencontre de leurs clients pour nouer de nouveaux contacts qui aboutiront à des partenariats et autres relations d’affaires telle la représentation en Algérie. Ils accordent beaucoup d’importance aux visites des professionnels ciblés en qui ils voient des clients, voire des partenaires potentiels. “La grande majorité des opérateurs préfèrent ce type de salons professionnels et spécialisés. Car, ils sont potentiellement bénéfiques pour eux dans le but d’améliorer et de développer leur business”, explique Mme Tourniaire. À ce propos, il est prévu qu’une vingtaine d’entrepreneurs algériens visitent le pavillon au cours des quatre jours que durera cette manifestation économique. Ils auront à établir des contacts d’affaires avec leurs homologues français.

Récentes mesures gouvernementales : “c’est à nous de nous y adapter”
Selon son gérant, M. François-Marie Tirand, l’entreprise assure des formations à son client sur les installations et autres aspects. En termes plus clairs, tout projet qu’elle détient contient un volet formation de sorte que le client puisse réaliser lui-même la maintenance de ses équipements. “C’est un réel transfert de technologie que nous effectuons”, affirme M. Tirand qui est devenu, faut-il le noter au passage, résident algérien. En effet, le dirigeant de cette entreprise exerce son métier en Algérie depuis 15 ans. Pour lui, l’Algérie demeure un “marché très prometteur avec des possibilités d’action énormes dans tous les domaines”. Au départ, sa société n’activait que dans le secteur des hydrocarbures. Ensuite, leur champ d’activité s’est élargi aux industries pharmaceutiques et agroalimentaires. Les grands groupes industriels et les laboratoires pharmaceutiques de renommée nationale ont fait appel aux services de cette société. La raison d’un tel choix trouve son origine dans la “relative cherté” des solutions proposées. Autrement dit, la disponibilité financière constitue un facteur important dans la concrétisation des marchés avec la clientèle. “Car, nous garantissons au client qui nous sollicite une fiabilité de la production. C’est-à-dire, grâce à notre système de conduites, nous anticipons sur une éventuelle panne”, argue ce responsable. En d’autres termes, les logiciels qu’ils vendent peuvent prévenir, par exemple, une usure d’un équipement, assurer la conduite de la machine et informer dans le même temps l’opérateur sur l’état de celle-ci. L’autre paramètre que met en exergue M. Tirand pour valoriser ses solutions a trait à la traçabilité des produits.
Il s’agit d’un suivi rigoureux des produits du début de sa fabrication jusqu’à ce qu’ils atterrissent chez le consommateur. Interrogé sur les dernières mesures prises par le gouvernement dans le cadre des récentes lois de finances, M. Tirand répond : “C’est à nous en tant qu’opérateurs de nous y adapter.” Par ailleurs, la journée France s’est déroulée hier au pavillon A du Palais. Son Excellence l’ambassadeur de France en Algérie devrait effectuer une visite des stands

Source Liberté Badreddine Khris
Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

R4i 21/10/2009 12:04


Quelle aventure !


Le Pèlerin 21/10/2009 19:14


Bonjour R4i
J'espère que le lien est renoué car les temps sont durs entre l'Algérie et la France ces temps ci...que ce soit commercialement ou tout bonnement sur le plan des relations entre les deux états
....car au niveau des peuples rien ne semble changé.
Amicalement,
Henri