Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 23:27

Marrakech 1ère destination des Kabyles

marrakech

L’agence de voyage Air Plus Tourisme à Tizi-ouzou a enregistré, en ce mois de décembre, entre 200 et 250 réservations pour les vacances de fin d’année, direction l’étranger, notamment le Maroc (Marrakech), la Turquie, la Tunisie, la France (Paris), Tchéquie (Prague), Italie (Rome) et Dubaï, contre une centaine de réservations pour le sud algérien, dont la première destination est Timimoune.

 

«Cette année, nous n’avons pas préparé un programme spécial réveillon, mais nous avons pas mal de réservations pour cette fin d’année. Certes, il y a moins de personnes, à comparer avec l’année dernière, car la destination la plus choisie était la Tunisie et après la révolution et tout ce qui a suivi, les gens s’en méfient, en quelque sorte, mais ça va repartir, car malgré tout cela, la Tunisie reste la destination préférée des Algériens », dira Ahmed Abdiche, directeur général d’Air Plus Tourisme. En effet, ils sont des milliers de fêtards qui se préparent à débourser de l’argent afin de célébrer la fin de l’année 2012, dans une bonne ambiance, loin du stress quotidien et en bonne compagnie. Par ailleurs, les responsables des différentes agences de voyages restent unanimes quant aux demandes des citoyens de la ville des Genêts. Selon eux, ces derniers sont à la recherche du luxe à un prix abordable. Cette année, il s’avère que la demande pour réveillonner à l’étranger a battu les anciens records. Selon les chiffres enregistrés, les algériens ne trouvent, apparemment, leur satisfaction qu’à l’étranger. Ces quinze derniers jours, quelques agences de voyages ont affiché sur les entrées de leurs agences, différents séjours à des prix variés, ce qui attire la curiosité des passants et des gens qui s’y intéressent. Interrogés sur le recul enregistré quant aux demandes pour la destination Tunisie, les responsables des agences expliqueront qu’un recul significatif du nombre de touristes en direction de ce pays a été enregistré cette année, mais n’empêche que des demandes pour cette destination sont quotidiennement enregistrées grâce aux offres attrayantes proposées par les hôtels du pays du Jasmin. Par ailleurs, en cette période de fin d’année, le tourisme saharien continue, pour sa part, d’attirer les citoyens, mais le chiffre enregistré reste toujours bas. Les agences contactées affirment que les prix concurrentiels proposés pour d’autres destinations, à l’image de la Tunisie, coûtent entre 13.000 et 15.000 DA, avec un hôtel 4 étoiles, transport par bus plus le diner du réveillon y sont pour beaucoup. Ceci dit, malgré les derniers événements qui se sont déroulés ces derniers mois en Tunisie, ce pays touristique reste attractif. Selon quelques agences, les destinations nationales connaissent, par ailleurs cette année, un grand succès, à l’image de Béjaïa, Oran, Annaba notamment. « Malgré les prix attirants vers la Tunisie, cette année, nous avons opté pour une destination nationale. Nous voulions aller au sud, mais les prix sont trop élevés. Non, mais sérieusement, trouvez-vous logique qu’un séjour dans un hôtel classé à Tunis coûte 24.000 alors qu’à Taghit (Timimoune) la chambre est à 35.000 DA ! », dira un citoyen de Tizi-Ouzou qui a choisi Béjaïa comme destination. Pour sa part, un responsable de l’agence Touring Voyage Algérie, située à la Maison de l’artisanat de Tizi-Ouzou précisera que « contrairement aux années précédentes, cette année nous avons enregistré une évolution quant aux réservations à l’intérieur du pays. Certaines personnes ont fait des réservations vers Béjaïa, Oran, Tlemcen et Ghardaïa. Par ailleurs, la destination la plus choisie cette année est Marrakech ». Il ajoutera également que « Paris, Londres et Montréal restent les destinations les plus prisées par les Kabyles pour cette année ».
A défaut d’un billet d’avion, une réservation à l’hôtel ou rester chez soi…
Pour leur part, les hôtels de la ville ont concocté un programme spécial fin d’année, à l’image de l’hôtel Amraoua, où les responsables se pressent pour tout mettre en place. « Tout est différent, comparé à l’an dernier. A seulement quelques jours de la fin des réservations nous avons enregistré prés d’une centaine de réservations, pour la plupart des couples, mais nous enregistrons encore de plus en plus de demandes », précisera Ali A. un employé de l’hôtel qui ajoutera : « Notre principale clientèle, pour le programme spécial réveillon, se compose essentiellement de familles qui, veulent fêter cet événement loin de la maison et de la routine quotidienne, en compagnie des gens qui leurs sont chers ». Le décor est planté depuis quelques jours à Amraoua, dès l’entrée, nous avons cette impression que c’est déjà la fête. L’hôtel propose un programme riche et varié, pour cette année. La formule proposée pour cette fin 2012 est « dîner, bûche du réveillon, chambre, animation musicale avec un DJ et rire avec le comédien Moumouh », à raison de 20.000DA le couple. Et, cerise sur le gâteau, afin de séduire sa clientèle, la direction a également acheté des cadeaux qui seront offerts durant la soirée du réveillon aux couples qui auront la chance d’être choisis par l’un des animateurs de la soirée. D’autres surprises sont également annoncées. « Cette année, ce que nous offrons à nos clients est un programme qui leur plaira sans aucun doute. Une ambiance unique jusqu’au petit matin », dira un des réceptionnistes de l’établissement. Par ailleurs, ils sont nombreux, les citoyens qui préfèrent passer ces fêtes en compagnie de leurs amis, à travers les différents autres établissements privés et étatiques que compte la wilaya de Tizi-Ouzou. Ils sont de plus en plus nombreux, les jeunes Kabyles, qui sont à la recherche de bonne ambiance entre amis. « Le réveillon est une fête spéciale, ce n’est pas l’occasion ou la date en elle même qui m’intéresse, c’est plutôt faire la fête entre amis jusqu’à l’aube », dira Salem, un jeune, la vingtaine à peine bouclée. « Ce n’est vraiment pas fameux de passer le réveillon en famille, c’est l’occasion de changer un peu d’air et de passer ces fêtes loin de la routine quotidienne ». Pour sa part, Amar, un fonctionnaire d’administration, estime qu’après « une très longue et dure année de travail, c’est le moment de prendre des vacances et de se détendre un peu. Pour le réveillon, je préfère me retrouver avec mes amis au restaurant et passer un moment de relaxation en leur compagnie, il n’y a pas mieux. Pour moi c’est le parfait ! ». pour sa part un groupe de jeunes cousins précise que pour le réveillon ce sera « à chacun sa façon de faire la fête, mais en ce qui nous concerne, nous avons loué un appartement au bord de la mer à Boumerdès, car il n y a pas mieux que les fêtes en famille. Pour nous, c’est sacré. Nous voulons passer une soirée d’enfer et nous éclater, mais, bien sur, sans dépasser les limites ». Nassima, elle, jeune étudiante, affirme qu’« il n y a rien de mieux que de passer le réveillon « chez moi. Chaque 31 décembre, c’est sacré, on se réunit tous au salon autour d’une table bien garnie, tout en discutant jusqu’à l’aube. C’est une ambiance festive car chacun raconte les bêtises de l’autre, surtout quand les oncles ou les tantes se mettent à raconter les sottes d’humeur des parents… rien de mieux pour passer une merveilleuse soirée ».
Source La dépêche de Kabylie Samira Bouabdellah

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires