Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 08:45

“Il n’y a pas de discussions directes et urgentes avec le Maroc sur le dossier de l’ouverture des frontières “

algerie-maroc-copie-1

 

C’est la mise au point de Mourad Medelci, ministre des affaires étrangères, faite, jeudi, en marge de la cérémonie de clôture de la session parlementaire.

Mourad Medelci remet ainsi les pendules à l’heure exacte sans pour autant fermer les portes de dialogue pour la relance de l’édification de l’UMA qui commence à battre des ailes avec les événements qui se sont produits en Tunisie et en Libye.

Le ministre des affaires étrangères est revenu sur le renforcement des relations bilatérales entre les deux pays voisins en termes de partenariats et des échanges commerciaux. ” L’Algérie veut consolider ses relations avec le Maroc dans tous les domaines. Nous allons organiser des rencontres, dans les semaines qui viennent pour discuter de la coopération dans les domaines économique, social et politique “, entre les hommes d’affaires marocains et algériens.

Le chef de la diplomatie algérienne répète donc encore une fois que le dossier des frontières n’a pas figuré au menu de la rencontre qu’il a eue avec son homologue marocain, M El Othmani, lors de sa visite, à Alger les 23 et 24 janvier dernier. Donc, l’information qui a circulé le 25 janvier, comme quoi l’Algérie avait entamé une phase technique pour la réouverture des frontières avec le Maroc d’ici le mois de mai n’est pas fondée.

Certes, le 29 janvier, le ministre de l’Intérieur Dahou Ould Kablia qualifiait la réouverture de ” très plausible Et la réouverture des frontières fermées unilatéralement par le royaume chérifien, au mois d’août 1994, reste toujours probable avec le réchauffement des relations algero-marocaines à haut niveau. Mais la question n’est pas pour l’instant à l’ordre du jour entre les deux parties qui activent certes dans cette direction pour faciliter les relations de partenariats et des échanges économiques et commerciaux.

La politique de l’intégration économique du Maghreb n’est pas pour l’Algerie une simple vue d’esprit ou de commerce mais une revendication politique et historique de nombreuses générations algérienne, marocaine et tunisienne.

Mourad Medelci est par ailleurs revenu sur le travail des observateurs de l’Union européenne à Alger en vue d’organiser des élections législatives libres et transparentes. Il a expliqué que ce travail se fera en deux phases. La première, qui durera une semaine, consistera à rassembler des informations, principalement juridiques, et à aller à la rencontre de la société civile et des partis politiques. Le groupe d’experts retournera ensuite à Bruxelles pour élaborer un rapport final.

C’est sur la base de ce texte que l’Union européenne (UE) prendra sa décision finale quant à sa participation à la surveillance des élections législatives. Le chef de la diplomatie algérienne assure que l’Algérie est prête à travailler avec l’UE ainsi qu’avec des organisations internationales. L’Algérie qui s’attache aux valeurs démocratiques, n’a rien à cacher dans ce sens et toutes ses portes sont ouvertes au contrôle et la surveillance du prochain processus électoral.

Source Le Maghreb Meziane Atman

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

Le Pèlerin 22/08/2014 17:22

Inch llah
Le Pèlerin

abdelkader wahrani 20/08/2014 21:39

Bonjour le pèlerin. tu sais l'hypocrisie n'a pas de visage, c'est un peu comme le mensonge..., le mensonge est un hommage a la vérité comme l'hypocrisie est un hommage a la vérité. Je pense pas que le peuple marocain pourrait un jour se libérer de l'esservissement et la tyrannie moyenâgeuse du roi de la dynastie des Glaouis cet état d'esprit !. Ceuta et Melilla ainsi que les ilots a quelques enclabures des côtes marocains resteront des terres espagnole jusqu'à la fin des temps, le marocain (sujet) baisera la main et les babouches du roi (nobucodonosor) et fera les courbettes d'asservissement toute sa vie (se prosterner devant un être humain reviens a respecter le diable). la frontière avec le Maroc pays ennemi héréditaire de l'Algérie restera fermée, et le Sahara occidental sera libre sans doute. la guerre du Sahara occidental est une guerre coloniale comme celle du Vietnam elle est vouée a l'échec. Je ne peu que prier pour vous qu'un jour dieu vous guérisse. mourir debout que de vivre a genoux. Che...

Le Pèlerin 17/08/2014 12:01

Bonjour Abdelkader
Oui ça c'est la voie officielle
Celle que l'on lit dans les journaux ....En fait vous n’êtes qu'une minorité
….Certes influente mais une minorité tout de même......Vous passez votre temps à râler, à faire des complexe de supériorité pour masquer bien des lacunes
Lorsque je me rends en Algérie et que j'interroge les gens ils aspirent à de la liberté entre autres celle de circuler.......Tout le monde sait que vous êtes blancs comme neige et que le Diable est chez les autres
En Algérie l'homme dévore la femme du regard à ce point que bien des femmes n'osent pas sortir
Oui il y a des travers au Maroc, il faut savoir le reconnaitre....En Algérie c’est un peu plus caché mais les femmes se marient de moins en moins, voire de plus en plus tard divorcent bien plus qu'avant ....Ne jouez pas les Saints comme si nous n'avions pas vécu
Oui l’Algérie est libre, l’Algérie est républicaine mais elle connait énormément de travers qui font que "in fine" il ne vous reste que la dignité pour s'en draper
Croyez bien que cela me peine énormément
Cordialement,
Le Pèlerin

abdelkader wahrani 17/08/2014 00:17

nous les algériens nous sommes pas des sujets pour le baisemain et les babouches? Nous sommes des citoyens libres dans notre pays libre? et nous sommes nombreux en Algérie et partout dans le monde contre la réouverture des frontières terrestes que veu le roi 6, dumaroc pour sont. Interet primordial nous les algeriens nous ne sommes dupes. pour l'ouverture des frontières l'Algérie n'a rien gagner, plutôt beaucoup a perdre, drogue, prostitution, homosexualité, trafics de tous genres...ect. vive la république, vive l'Algérie libre.