Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 05:14

Émeutes de Diar Echems, corruption, terrorisme et augmentation du SNMG

Ouyahia rompt le silence

 

S’exprimant sur la situation sécuritaire, il a déclaré que le terrorisme a été écrasé.

Longtemps absent de la scène médiatique, le Premier ministre a rompu le silence. Ahmed Ouyahia est sorti de son mutisme hier, en se prêtant aux jeux des questions-réponses des journalistes, lors de la cérémonie d’ouverture de l’année judiciaire 2009/2010 annoncée officiellement par le président de la République. S’exprimant sur les incidents du quartier populaire Diar Echems qui ont ébranlé la capitale, le Premier ministre n’a pas caché son malaise. «Malheureusement, ces événements ne sont pas des actes isolés», a-t-il déploré en affirmant que d’autres événements ont été signalés avant et après. Cette situation est due, selon lui, à un manque de conscience d’une part et d’autre part, le citoyen pense qu’à travers la violence il pourra régler ses problèmes.

M.Ouyahia a montré une certaine gène contrairement à son habitude où il condamne fermement ce genre de manifestations surtout quand elles dégénèrent en actes de vandalisme. Reprenant les propos du ministre de l’Intérieur, M.Ouyahia a rappelé qu’il y a un programme de 100.000 logements destinés à la lutte contre l’habitat précaire dont 350.000 logements pour la capitale. Il a assuré que d’ici le mois de février prochain, un premier quota de 5000 logements sera distribué. «Ce n’est pas parce qu’il y a des manifestations à Diar Echems que nous allons, par coup de baguette magique, donner des logements», a-t-il souligné appelant à plus de sérénité. M.Ouyahia a souligné la nécessité et l’obligation pour l’Etat de veiller au respect de la loi. Sur un autres chapitre, le Premier ministre s’est réjoui d’abord, du soutien apporté aux nouvelles mesures économiques. «La levée de boucliers qu’a suscité la loi de finances complémentaire est en train de devenir un soutien unanime à l’intérieur du pays et, à l’extérieur, les gens qui ont des intérêts à défendre, ils les défendent», avant d’ajouter: «Je crois que nous en avons assez pris en juillet dernier.  

Le système économique national est appelé actuellement à se stabiliser.» S’agissant de la dernière mesure interdisant l’importation des pièces de rechange, il explique que c’est une mesure d’assainissement. «Je crois qu’il y a aucune origine qui est interdite, simplement, nous voulons mettre un terme à la pièce détachée trafiquée, connue sous le nom "Taïwan" qui porte un danger à la sécurité des citoyens», -a-t-il justifié. Apostrophé sur les scandales de détournements qui défraient la chronique, le patron de l’Exécutif a soutenu que «si la presse parle des scandales, c’est parce que les services de sécurité et de contrôle font leur travail».Toujours par petites phrases, il ajoute sur le même sujet: «On ne peut pas faire un procès aux pouvoirs publics ou à l’appareil de l’Etat en général de ne pas avoir fait son travail.»

La corruption est un sujet de lutte permanent. La justice a besoin de moyens supplémentaires, qu’il s’agisse de moyens en termes d’effectifs ou de lois en indiquant que l’appareil judiciaire s’est renforcé par 188 textes de loi. Etant ex-ministre de la Justice, M.Ouyahia estime que depuis l’année 2000 à aujourd’hui, les moyens de lutte contre la corruption ont été multipliés par deux, prenant comme référence l’instruction du président de la République portant sur la formation de 470 étudiants comme juges chaque année, ce que permet d’augmenter l’appareil judiciaire de 50%. Loin de dissimuler les lacunes qui existent dans l’appareil judiciaire, le chef de l’Exécutif reconnaît toutefois qu’un grand retard a été accusé dans ce sens en raison de la tragédie nationale. «Nous revenons de très loin, la justice a perdu 110 magistrats et il fut un temps où ces magistrats fuyaient la justice», a-t-il rappelé. Sur les augmentations de salaires tant attendues, M.Ouyahia rassure: «Nous allons améliorer le pouvoir d’achat.» Le Premier ministre a ouvert une brèche pour apporter un droit de réponse à ceux qui crient que l’Etat veut acheter la paix sociale. Alors qu’il y a quelques mois seulement, ces derniers ont fait de l’augmentation des salaires leur cheval de bataille. L’Etat essaie d’améliorer le pouvoir d’achat à travers les salaires, la subvention des prix et la bonification des taux d’intérêt pour le logement, soulignera-t-il.

S’agissant de la situation sécuritaire, M.Ouyahia reste optimiste: «Le terrorisme a été écrasé.»

Cet exploit a été réalisé grâce à la lutte des services de sécurité, la politique de Concorde civile et de Réconciliation nationale.

Actuellement, le nombres de personnes qui rejoignent le maquis sont de moins en moins nombreux. Tout en considérant que l’Algérie a gagné la bataille contre le terrorisme, le Premier ministre ne nie pas que moins les groupes terroristes sont nombreux plus la mission se complique. «Maintenant la bataille au quotidien est de protéger chaque citoyen et chaque étranger

Sidi Saïd à propos du SNMG

«Tout se prépare dans de parfaites conditions»

«Les discussions se déroulent dans de parfaites conditions», a déclaré le secrétaire général de l’Ugta, Abdelmadjid Sidi Saïd en marge de l’ouverture de l’année judiciaire. Ce dernier n’a pas voulu avancer plus de détails ni sur le plafond du Snmg ni sur la date de la tripartite. «La date de la tripartite sera annoncée prochainement par le Premier ministre», s’est-il contenté de dire.

Match Egypte-Algérie

Air Algérie prévoit 6 vols supplémentaires

Les supporters des Verts n’auront pas de problème de réservation. La compagnie Air Algérie prévoit de renforcer ses dessertes vers Le Caire avec 6 vols supplémentaires en plus des deux vols réguliers. Ainsi, 15.000 places seront disponibles pour transporter au pays des Pharaons les fans de l’Equipe nationale.», a-t-il conclu.

Source L’Expression Nadia Benakli

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires