Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 08:56

Hollande fixe les priorités de la diplomatie française

france algerie

 

Le thème retenu cette année est ´´la diplomatie économique´´, mais c'est sur les dossiers internationaux brûlants, particulièrement la Syrie, que le président est attendu.

Le président français François Hollande devait dévoiler hier ses priorités en politique étrangère, avec de nouvelles initiatives attendues dans le dossier syrien et une définition de sa vision européenne sujette à interrogations dans son camp socialiste.
M.Hollande ouvrira à l'Elysée la XXe «Conférence des ambassadeurs», réunion annuelle de quelque 200 diplomates français, et occasion pour le président de leur donner leur feuille de route pour l'année à venir. Le thème retenu cette année est «la diplomatie économique», mais c'est sur les dossiers internationaux brûlants, particulièrement la Syrie, que le président est attendu. Accusé d' «attentisme» par l'opposition de droite, qui critique la position française à l'aune de l' «activisme» de l'ancien président Nicolas Sarkozy, M.Hollande a reçu coup sur coup la semaine dernière le médiateur de l'ONU Lakhdar Brahimi, le CNS, principale formation de l'opposition syrienne, et l'émir du Qatar. «Sur la Syrie, le discours devrait être fort, assez carré. Il y a une volonté d'avancer dans plusieurs domaines», selon une source proche du dossier. Samedi, à l'occasion d'une cérémonie en souvenir de la Libération de Paris, M.Hollande a annoncé sans précisions de nouvelles initiatives «en faveur de la révolution syrienne, sur le plan politique, diplomatique et humanitaire pour aider au soulèvement». Paris «réfléchit» notamment à la question d'une zone d'exclusion aérienne sur une partie du territoire syrien afin de protéger les réfugiés et l'acheminement de l'aide humanitaire internationale, selon les ministères de la Défense et des Affaires étrangères. La France, qui assure en août la présidence tournante du Conseil de sécurité de l'ONU, a convoqué jeudi à New York une réunion ministérielle consacrée à la Syrie, centrée sur l'aspect humanitaire de la crise. Des ministres des pays de la région, notamment Jordanie, Turquie et Liban, seront présents. En revanche, la participation des ministres russe et chinois des Affaires étrangères, n'a pas été confirmée. L'autre dossier important concerne l'Europe.
M.Hollande devrait rappeler son souhait d'une «intégration européenne solidaire», mais pourrait aussi préciser ses positions, le traité budgétaire européen, qui doit être soumis au Parlement en octobre, suscitant des débats dans son propre camp. Le texte se heurte aux réticences, voire à l'hostilité, de l'aile gauche du Parti socialiste, et de nombreux responsables de ses alliés écologistes. Par ailleurs, la chancelière allemande Angela Merkel tente, selon la presse allemande, de convaincre ses partenaires de négocier un nouveau traité et de nouvelles bases juridiques pour l'UE et François Hollande pourrait s'exprimer à ce sujet. Samedi, quinze parlementaires de la majorité socialiste ont demandé au président français d'avoir «une parole publique forte» et de préciser sa «vision» de l'avenir sur l'Europe afin de «créer l'adhésion». Dans son allocution d'hier après-midi, M.Hollande devrait aussi annoncer sa participation au prochain sommet de la Francophonie en octobre à Kinshasa, selon une source proche du dossier. «C'est important que le sommet se tienne et que tout le monde puisse y participer», a déclaré samedi la ministre de la Francophonie Yamina Benguigui, alors que la tenue de cette réunion est contestée par des associations qui estiment qu'elle cautionne le régime de Joseph Kabila, réélu en 2011 dans des circonstances controversées. La conférence des ambassadeurs, devant laquelle le Premier ministre Jean-Marc Ayrault doit également s'exprimer aujourd'hui, s'achèvera demain par un discours du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Source L’Expression

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires