Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 10:26

Algérie : Louisa Hanoune s’en prend à la France, les USA et les médias arabes

 Louisa-Hanoune.jpg

 

La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louiza Hanoune, a critiqué sévèrement la France et les USA pour avoir appelé la veille leurs ressortissants à plus de vigilance du fait des événements qui se déroulent actuellement en Algérie.

S’exprimant à l’occasion d’un point de presse organisé hier en marge d’une réunion extraordinaire du parti, Louiza Hanoune n’y est pas allée avec le dos de la cuillère pour accabler particulièrement la France en déclarant à l’adresse de ce pays que « c’est l’hôpital qui se moque de la charité ». La responsable du PT s’est interrogée sur « l’empressement  » des autorités françaises à lancer un tel message aux ressortissants français alors que, explique- t-elle, la violence n’a pas atteint les proportions vécues dans la banlieue française il y a de cela quelque temps.

« Certains pays étrangers considèrent l’Algérie comme une proie », s’est indignée la responsable du Parti des travailleurs. Concernant les USA qui ont imputé les événements à une crise aiguë de logement en Algérie, Hanoune a conseillé à ce pays de « balayer devant sa porte » en rappelant la crise immobilière (subprimes) qui a provoqué la déchéance de centaines de milliers de personnes dans ce pays.

Même si tout n’est pas rose dans notre pays, la responsable du PT a défendu bec et ongles hier les efforts du gouvernement en matière de développement et de logement. « Plus de 800.000 logements sociaux ont été distribués sans compter les autres formules notamment le LSP », a tenu à rappeler Louiza Hanoune en soulignant que cela reste encore insuffisant. « Il y a un début de réponse aux problèmes mais cela ne répond pas encore aux attentes », soutient-elle. La secrétaire générale du PT a déclaré qu’il faut être vraiment malhonnête pour nier tous les efforts de développement du gouvernement ces dernières années. Louiza Hanoune a tiré également à boulets rouges sur certaines chaînes satellitaires arabes, qui ont fait le parallèle entre ce qui se passe au Soudan et l’Algérie.

« Nous sommes stupéfaits par le traitement des événements par des médias de pays dits frères  », a déclaré l’ancienne candidate aux présidentielles. Cette dernière a par ailleurs qualifié de « criminel  » la hausse des prix de certains aliments de base, à l’image du sucre et de l’huile. « Cette hausse a mis le feu aux poudres », a déclaré la responsable du PT qui accuse « certaines personnes d’utiliser les événements à des fins personnelles ». « La hausse du prix de l’huile et du sucre est la goutte qui a fait déborder le vase », ajoute encore Hanoune qui accuse sans ambages des opérateurs économiques (ils sont trois d’après elle) « de prendre en otage l’Etat ».

Pour Mme Hanoune, la seule issue à cette crise est de rouvrir les Souk El Fellah, créer des offices pour ces aliments de base et réhabiliter les entreprises publiques qui ont mis la clé sous le paillasson pour créer des emplois. Pour la secrétaire générale du PT, plus que jamais il est temps de réorienter les priorités en ce qui concerne les énormes investissements engagés par le gouvernement.

Est-ce que la crise actuelle est plus profonde que toutes celles vécues depuis les années 1980 ? Louiza Hanoune a déclaré qu’elle ne le croit pas et qu’il y a un temps pour la colère et un autre pour la réflexion et le dialogue. La conférencière qui reconnaît la justesse des revendications des manifestants, a dénoncé cependant le saccage des édifices et des biens publics et privés. Louiza Hanoune a tenu à dénoncer en outre un « déficit de communication » des autorités ce qui ouvre la porte à toutes les supputations et les rumeurs.

Source Le Quotidien d’Oran Z. Mehdaoui

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires