Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 06:12

Algérie – Mali aujourd’hui, à 17h, face à la redoutable équipe malienne Les verts jouent leur va-tout
algerie CAN 2010

Ça passe ou ça casse. L’aventure des Fennecs, lors de cette 27e édition de la CAN, se décidera cet après-midi à Luanda. Les Verts sont condamnés à battre le Mali pour espérer arracher un billet qualificatif au prochain tour.
C’est aujourd’hui ou jamais pour les hommes de Rabah Saâdane s’ils veulent réellement effacer la débâcle de lundi passé face au Malawi (3-0). D’ailleurs, un autre résultat que la victoire sera synonyme d’élimination même s’il reste encore un troisième match à jouer face à l’Angola qui ne sera pas une mince affaire. A entendre les dires de l’ensemble des joueurs, la victoire sera en vert et blanc et ce, quoi qu’il arrive. «Contre le Mali, ce sera une autre histoire et vous allez voir une autre équipe. La défaite du Malawi devra nous servir de bonne leçon et les joueurs sont bien décidés à réagir par la meilleure des façons», nous dira Samir Zaoui. Même son de cloche chez les autres joueurs qui affichent une détermination hors normes. Toutefois, le plus dur reste à faire sur le terrain face à une équipe malienne qui revient de très loin et qui vise exactement le même objectif, à savoir, la victoire. Mais comme on dit souvent, quand il faut y aller, il faut y aller et c’est le cas des hommes de Saâdane qui n’ont désormais, plus le droit à l’erreur et ils le savent très bien. Ceci étant, les Verts doivent impérativement sortir le grand jeu en mettant aussi, un peu plus de conviction dans leur jeu car face au Malawi, il n’y avait aucune trace d’une équipe sur le terrain.
S’il est vrai que certaines conditions climatiques (chaleur intense et taux élevé d’humidité), ont complètement pénalisé le rendement des joueurs algériens visiblement fatigués et même dépassés par les événements, cette fois-ci, aucun prétexte ne sera toléré et c’est tout à fait légitime du moment que l’Algérie figure sur la liste des 32 prochains mondialistes qui passeront à l’acte dès le mois de juin en Afrique du Sud.
L’entraîneur Rabah Saâdane, de son côté, se doit de préparer la meilleure formule possible qui permettra aux Verts de franchir l’obstacle malien avec les trois points du gain. Une éventuelle victoire qui permettra à l’Algérie de garder ses chances intactes quant à la qualification pour les quarts de finale. En fait, l’erreur est strictement interdite et ce sera vraiment malheureux de quitter la scène prématurément au moment où tout le monde, en particulier le public algérien, s’attendait à une bien meilleure CAN. Rendez-vous donc, aujourd’hui en fin d’après-midi à partir de 17h pour suivre de très près cette deuxième sortie africaine des Verts. Une sortie qui sera suivie avec beaucoup d’intérêt par tous les amoureux de cette Equipe nationale qui continue de faire l’événement et ce, malgré le fameux 3 à 0 concédé lundi dernier face au Malawi.
Source L’Expression
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires