Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 08:58

Algérie - Des supporters blessés à Annaba

La vente des billets pour Algérie-Maroc tourne à l’affrontement

avant-egypte-algerie.jpg

L’opération de vente des billets d’accès au stade du 19-Mai-1956 pour assister au match Algérie-Maroc, comptant pour les éliminatoires de la CAN-2012 a débuté, hier, aux alentours de 8h30. Vingt guichets ont été mis par les organisateurs à la disposition des supporters des Verts pour acquérir les billets dont le prix a été fixé, pour rappel, à 200 DA. Et comme il fallait s’y attendre, la vente a enregistrée un véritable rush de la part des jeunes de la ville de Annaba et des quatre coins du pays.
En effet, dès les premières lueurs du jour, ils ont été des milliers à prendre place devant les guichets dans l’espoir d’obtenir le fameux sésame. Des queues de plus d’une centaine de personnes étaient déjà formées vers les coups de 4h, nous a dit un jeune homme qu’on a accosté sur les lieux et qui nous a indiqué, par ailleurs, que quelques-uns parmi les supporters ont préféré passer la nuit devant les points
de vente des billets pour être servis parmi les premiers. Toujours est-il que cette opération a connu quelques dépassements où il a fallu l’intervention des services de police et de la Gendarmerie nationale, présents en force pour la circonstance, afin de tenter de mettre de l’ordre. Des émeutes ont éclaté entre les forces antiémeutes et des jeunes qui n’ont pu bénéficier du fameux sésame. Pis, des fans ont été agressés par certains individus lesquels ont été délaissés de leurs billets d’accès. Une dizaine de blessés à l’arme blanche ont été signalés durant la matinée d’hier au niveau du complexe sportif de 19-Mai-1956. “C’est l’anarchie totale ! Depuis ce matin, des scènes de violence ont caractérisé le début de cette opération de vente de billets. Certains ont eu la mauvaise surprise de se faire carrément délester de leur billet par une bande de voyous”, nous dira Abdelkader, 36 ans, fonctionnaire, natif de la ville de Annaba. Et d’ajouter : “Au train où vont les choses, je préfère rester chez moi et regarder tranquillement le match sur le petit écran car je suis sûr que nous n’allons pas tous entrer au stade vu qu’ils seront des milliers à vouloir s’y introduire. L’important est
que la rencontre puisse se dérouler dans de bonnes conditions.”
S’agissant des pratiques du trafic de la billetterie, devenu monnaie courante à chaque rencontre, les organisateurs ont pris leurs dispositions pour éviter tout risque de trafic de billets tel le “scannage” devenu, faut-il le dire, une monnaie courante dans nos stades. C’est le cas également avec le marché parallèle qui profite des évènements de cette envergure pour se faire de l’argent aux détriments des simples gens, notamment ceux qui viennent des différentes wilayas du pays lesquels seront contraints de payer le prix fort pour l’achat d’un billet et assister à l’explication tant attendue entre leurs représentants et la sélection du Maroc. À ce titre, les spéculations vont bon train concernant le prix du billet au niveau du marché noir. Certains nous ont même laissé entendre qu’il sera facile d’écouler la “marchandise” à 2 000 DA, le jour du match, voire plus au vu du nombre important des supporters attendus pour assister à cette joute décisive pour les partenaires de Karim Ziani. Cela dit, en dépit des mesures strictes prises à cet effet, certains trafiquants de billets ont trouvé la parade en prenant le soin de former des groupes de jeunes adolescents, et ce, bien avant le lancement de ladite opération pour acquérir le maximum de billets contre une somme d’argent qu’ils leur octroient à la fin de leur mission.

6 000 policiers postés
aux alentours du stade
Une chose est sûre en tout cas, le stade du 19-Mai de Annaba s’avérera sûrement exigu dimanche prochain pour contenir les milliers d’Algériens qui espèrent être au rendez-vous et soutenir leurs capés dans un match où le faux pas est interdit. Un dispositif sécuritaire impressionnant sera mobilisé durant les prochaines 48 heures dans la Coquette. Outre la mise en place des unités de police mobile à l’intérieur de la ville, des barrages de la police et de la Gendarmerie nationale seront dressés à l’entrée et à la sortie de la ville, histoire de surveiller le flux des supporters qui viendront des régions limitrophes. Près de 7 unités de CNS prendront place au stade et ses alentours ainsi que 6 000 policiers mobilisés avant et après la rencontre.
D’autres unités appartenant à la ville de Constantine, Sétif et Tébessa rallieront Annaba dans les toutes prochaines heures afin de parer à tout éventuel dérapage après le rendez-vous. C’est dire que la rencontre Algérie-Maroc est placée comme une confrontation à hauts risques vu l’enjeu mais surtout l’affluence que connaîtra une telle empoignade.

Source Liberté Nazim T.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires