Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 07:17

Maîtriser les flux migratoires en Méditerranée

passeport biometrique francais

 

Le dossier de l'immigration clandestine et la question des flux migratoires ont largement été débattus lors de la 9e réunion ministérielle du groupe des 10, forum de coopération euro- méditerranéen, qui s'est déroulée à Rome avant-hier.

A ce titre, Mourad Medelci, ministre des Affaires étrangères, a indiqué que la délégation algérienne, lors de cette réunion, «a mis en relief le fait qu’il fallait dépasser les approches théoriques e réfléchir sérieusement à des programmes concrets de mise en œuvre, qui permettent de traduire cet accord sur une vision d’ensemble devant aboutir à des résultats». Une position qui sera jugée, selon Medelci, de «judicieuse» par les ministres méditerranéens. En outre, il a été convenu, poursuivra-t-il, que «le prochain sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du groupe prévu à Malte, permettrait non seulement d’informer sur la situation migratoire, mais d’être également en mesure d’apprécier les recommandations sur des mesures de mise en œuvre, sachant que la question de la migration concerne tous les pays du groupe». En effet, les dix ministres présents à la réunion de Rome «ont été unanimes pour dire que le phénomène migratoire ne peut trouver de solution que dans une approche globale», a souligné Medelci. Dans ce contexte, le ministre expliquera qu’«il est donc à la charge de ces pays de réunir des éléments pour que cette solidarité dans la gestion des flux migratoires ne soit pas seulement une solidarité déclarée mais active». Et de souligner, à ce propos, que «le principe d’un séminaire adossé à cette question migratoire a été retenu, et sera tenu dans un pays du groupe qui n’a pas encore été désigné». Dans ce cadre, le premier responsable des AE algériennes a relevé que «la Mauritanie pourrait l’accueillir, sachant que ce pays a été désigné pour co-présider avec Malte la 10e réunion ministérielle du groupe du dialogue». Sur un autre registre, Mourad Medelci a fait savoir que la situation des pays sortis de «révolutions populaires» a été abordée lors de cette réunion de Rome dans la perspective de trouver «les conditions dans lesquelles ces pays pourraient être accompagnés dans leur mouvement de transition démocratique engagé, notamment la relance de leur économie par des investissements porteurs de création d’emplois». Pour cela, le ministre a rappelé que l’UE avait mis en place un plan «Spring» qui prévoyait  de mettre à disposition pour 2011-2013, des ressources financières nécessaires de l’ordre de 500 millions d’euros au bénéfice des pays associés, inscrits dans la politique de voisinage, et les pays sortis de ces crises devraient pouvoir bénéficier de la priorité dans l’accès à ces ressources. D’un autre côté, Medelci plaidera pour plus d’attention à l’égard des pays de la rive sud de la Grande Bleue, notamment «en termes d’écoute et de partenariat». 

Conflit israélo-palestinien, situation en Syrie…

Par ailleurs, sur le processus de paix au Moyen-Orient et la situation en Syrie, Mourad Medelci fera savoir que pour ce qui est du «conflit israélo-palestinien, nous avons partagé le constat que nous sommes face à un blocage du fait de l’intransigeance d’Israël (...) Les efforts faits jusque-là n’ayant pas été couronnés de succès, la communauté internationale devrait se mobiliser pour permettre à la Palestine de créer un Etat indépendant et faire en sorte que cette création puisse aboutir au retour à la paix et la sécurité dans la sous-région». Quant à la situation en Syrie, Medelci dira qu’«il y a eu un consensus selon lequel nous devons obtenir, avec des acteurs sur le terrain, un arrêt de la violence». Réitérant la position algérienne sur cette question, le ministre fera savoir que sa délégation, durant cette 9e réunion à Rome, «a insisté sur le fait que la violence doit cesser quels que soient ses acteurs. Il n’y a pas d’autre solution à cette question que celle proposée par la Ligue arabe et qui réside dans l’organisation d’un dialogue entre les Syriens». Dans ce contexte, Mourad Medelci indiquera que la Conférence des «Amis du peuple syrien» se tiendra à Tunis le 24 février, durant laquelle «plusieurs pistes seraient évoquées, notamment celle qui a trait à la situation humanitaire en Syrie (…) Il faut organiser des secours de manière transparente et éviter que cela ne soit une occasion d’interférer dans la souveraineté de la Syrie».

Source Le Jour d’Algérie Lynda Naili Bourebrab

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires