Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 06:11

Algérie - Semaine de la gastronomie française

Un bon appétit à Oran

cassoulet confit de canard

 

 

Michel Portos, chef du Saint-James de Bordeau, sera au Royal Hôtel d’Oran pour faire le tour de la table de la gastronomie française.

L’hôtel Royal d’Oran organise une semaine de gastronomie française et ce du 17 au 21 avril avec le chef et directeur du Saint-James de Bordeaux, ville par ailleurs jumelée avec la cité de Sidi El Houari. Cette initiative, prévue au restaurant les Ambassadeurs, prend une saveur particulière avec l’inscription, cette année, de la gastronomie française comme patrimoine culturel mondial par l’Unesco. «Un restaurant gastronomique se doit d’être créatif», selon le chef du Saint-James pour qui «le mangeur du XXIe siècle ne se contente pas d’aimer par gourmandise mais porte aussi un regard acéré sur le sens culturel et esthétique de l’assiette.» Grand voyageur, Michel Portos, en plus des saveurs de son pays, s’inspire aussi bien du savoir-faire asiatique que maghrébin ou du bassin méditerranéen de manière générale.

Le foie gras à la marocaine est un de ses produits préférés. La recette est reprise dans un ouvrage intitulé Autour du monde, paru aux éditions Menu Fretin. «Le chef-cuisinier propose de réaliser un repas où chaque plat s’inspire de la cuisine d’un continent, lit-on en résumé. Les recettes sont détaillées et illustrées pas à pas. Au menu, notamment : bouillon thaï, cocos et coquillages, foie gras à la marocaine, fajitas crustacés guacamole-citronnelle et réduction de bière blanche ou raviole de mangue.» Son dernier ouvrage paru chez Flammarion (Paris) est intitulé Le Saint-James en 65 recettes avec des textes de Jean-Claude Renard et des photographies d’Hervé Lefebvre. Les recettes dont il est question dans cet ouvrage sont également inspirées de la cuisine du Maghreb, de l’Asie, du bassin méditerranéen et du terroir girondin.

Natif de Marseille, Michel Portos a entamé sa carrière au début des années 1990. Il était chef de cuisine au restaurant les Jardins de l’Opéra à Toulouse. En 1994, il passe au Troisgros à Roanne qu’il quitte en 1997 pour créer le restaurant Côté Théâtre à Perpignan. Depuis 2002, il est chef et directeur du Saint-James. Il sera donc à Oran pour faire découvrir à la clientèle locale quelques-unes de ses plus belles recettes.

Source El Watan Djamel Benachour

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires