Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 06:18

Vague d’arrestations dans l’Algérois

attentat-alger2.jpg

 

Plus de cent personnes sont arrêtées ces trois derniers jours, tel est le bilan d'une vaste offensive de la police algéroise opérée à quelques jours du réveillon, une période très sensible en matière de sécurité, et en même temps, très opportuniste pour les terroristes et trafiquants en tous genres.

En tout, 3 300 policiers de la PJ, SPJ et BMPJ ont été mobilisés dans cette vaste offensive qui avait ciblé les zones sensibles d’Alger, à l’ouest, l’est et au centre de la capitale. Du côté de l’Ouest, là où nous étions présents au cœur d’une opération coup-de-poing, avec une section composée de 1100 policiers, une grande opération a concerné plusieurs communes, bilan : une soixantaine de personnes, certaines recherchées par la justice, ont été interpellées. Au centre de la capitale, plus de 1 300 policiers ont donné l’assaut à travers Bab El Oued, Sidi M’hamed, Hussein Dey et Bir Mourad Raïs, bilan : 56 personnes arrêtées, dont certaines sont interpellées en flagrant délit de vol.

Plus de trois mille policiers de la BMPJ, des trois divisions de l’Ouest, de l’Est et du Centre de la Sûreté d’Alger ont mené, durant ces trois derniers jours, plusieurs offensives «préventives» ciblant les zones sensibles de la capitale et ce, à quelques jours du réveillon, une période très sensible qui peut profiter au crime organisé, notamment la petite criminalité. Bilan de ces opérations : plus de 200 personnes sont arrêtées, certaines pour trafic et consommation de kif traité, d’autres interpellées pour détention d’armes blanches, alors que certaines sont appréhendées dans le cadre des mandats d’arrêt lancés à leur encontre par la justice. Nous avons assisté, mercredi dernier, à l’une des trois offensives qui avaient ciblé cinq communes d’Alger, à savoir Draria, Staouéli, Chéraga, Birtouta et Bouzaréah. Ici, 1 100 policiers, venus de plusieurs secteurs, ont été mobilisés pour mener à bien la grande offensive, qui avait ciblé, faut-il le signaler, les quartiers les plus sensibles de plusieurs communes de l’Ouest d’Alger. Le départ de cette vaste offensive a été donné par l’adjoint-chef de la sûreté de daïra de Zéralda, Berachedi Nourredine. Ce dernier a réuni les 1 100 policiers enrôlés pour la grande opération coup-de-poing dans les quartiers de la banlieue et les places publiques, voire même les lieux les plus isolés. Après des instructions strictes données par le chef, le coup d’envoi de la grande opération a été donné vers 15h00, et ce, dans une ambiance très tendue. Nous avons pris le départ avec une section, composée de près d’une centaine d’éléments de la BMPJ (Brigade Mobile de la Police Judiciaire). La cible de notre offensive est le tristement célèbre quartier «Bouchakour» à Staouéli. Ici, le taux de crime est le plus élevé dans cette commune. On parle d’une moyenne de deux à trois vols par jour dans ce quartier. L’offensive avait pris pour cible ce quartier. Vers 15h30, nous étions déjà au chevet de ce quartier. Après la fermeture des quatre accès du quartier, les policiers avaient commencé l’opération. Une  personne âgée d’une trentaine d’années, tristement connue par les policiers, a été repérée. Cette dernière à la vue des éléments de la BMPJ a tenté de prendre la fuite en escaladant le mur d’une maison. Toutefois, après une course-poursuite, les policiers ont arrêté la personne (repris de justice) en possession d’un joint de kif traité. Elle sera embarquée aussitôt. Poursuivons la «quête», quelques dizaines de minutes après, on apprend que d’autres policiers sont mobilisés sur le côté Est du quartier ont arrêté une autre jeune personne, recherchée suite à un mandat d’arrêt lancé à son encontre par le tribunal de Chéraga. Juste après, une troisième personne sera interpellée en possession d’une arme blanche cachée dans son pantalon. Ce n’est pas tout, les policiers, et après plusieurs vérifications de papiers de jeunes issus du quartier «Bouchakour» ont pu interpeller un quatrième individu en possession d’un grand couteau. En tout, quatre personnes sont arrêtées dans ce quartier. D’autre part, l’offensive «préventive» qui a ciblé l’ouest d’Alger a permis l’arrestation de 32 personnes en possession de kif traité, 8 autres en possession d’armes prohibées, 9 individus recherchés par la justice pour différents délits, et enfin 8 autres impliqués dans des affaires liées à la criminalité.

Source Le Jour d’Algérie Sofiane Abi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires