Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 06:32

Une mission certes, très difficile mais pas impossible statistiquement parlant.

NAHD

 

Le NA Hussein-Dey qui se morfond à la dernière place du classement de la Ligue 1 de football et qui vient juste d'être éliminé de la Coupe d'Algérie par l'AS Khroub, devra connaître ces derniers jours un chamboulement complet dans la perspective de se «sauver» de cette très mauvaise situation avec la venue du nouveau président Mourad Lahlou qui connaît bien l'équipe. En réalité pour bien comprendre la situation qui a mis l'équipe dans cet état d'instabilité chronique, il faut remonter à l'intersaison. A ce moment-là, des membres du Conseil de direction de la SSPA-NAHD ont retiré leur confiance au président Mana. C'est donc M.Ould Zmirli qui a repris la direction de l'équipe qui venait juste de retrouver la Ligue 1. Le coach de l'époque, Mustapha Heddane, a estimé qu'il a réalisé une véritable performance dans la mesure où dit-il «j'ai été engagé pour 18 mois en 2011 et j'avais comme objectif de permettre à l'équipe de retrouver la Ligue 1 dans trois ans. Ce que j'ai fait justement en six mois!»
Seulement, l'accession assurée, voilà que la direction change de président. Ce qui a eu comme première conséquence le départ du coach Heddane. C'est Nabil Medjahed qui lui succède. Mais, celui-ci ne fait pas long feu puisqu'il a dû démissionner au mois de novembre dernier, au lendemain de la lourde défaite face au MC El-Eulma (4-0) pour le compte de la 8e journée de la Ligue 1. C'est alors que Saïd Hammouche le remplace. Et rebelote dans le staff technique puisque pas plus tard que dimanche dernier, l'entraîneur Saïd Hammouche, a présenté sa démission après l'élimination de l'équipe en 32es de finale de la Coupe d'Algérie face à l'AS Khroub. Le président du club Sang et Or, Mahfoud Ould Zmirli, précise: «Saïd Hammouche m'a informé de sa décision de quitter la barre technique du club. La reprise des entraînements, prévue mercredi, sera assurée par son adjoint Smaïl Gana en attendant de désigner un nouvel entraîneur». Ainsi, après avoir terminé la phase aller du championnat professionnel de Ligue 1 à la 16e et dernière place au classement avec 8 points au compteur, n'enregistrant aucune victoire, le NAHD est également éliminé de la Coupe d'Algérie. Entre-temps, un nouveau chamboulement pointe à l'horizon. Ainsi, lors du dernier conseil de direction, le président Ould Zmirli se déclare «prêt à céder le poste de président à celui qui ramènerait des fiances au club pour l'aider». Or, M.Mourad Lahlou, qui avait déjà présidé aux destinées du club «Sang et Or» entre 2006 et 2008, succédant au regretté Mohamed Kheddis, se déclare prêt à prendre cette responsabilité. A l'issue d'une rencontre entre Mourad Lahlou et Ould Zmirli, les deux parties ont trouvé un terrain d'entente et c'est ainsi que le premier nommé est devenu le nouveau président de la SSPA /NA Hussein Dey. C'est donc suite à un accord signé lundi dernier entre les deux parties que le NAHD enregistre le retour de M.Mourad Lahlou en qualité de président du club. Ce qui veut dire qu'il va y avoir bien des changements au sein de l'équipe d'une manière générale. Un nouveau coach est donc à trouver par Lahlou durant ce mercato au moment où l'on annonce qu'en matière d'effectif, l'équipe a enregistré la venue jusque-là de Chérif Abdeslam (ex-ASO Chlef) et Yacine Hamadou (ex-CS Constantine), alors que Nassim Oussalah, Adlène Bensaïd, Rabah Hafid et Jimy Bolouse ont été libérés. Ainsi, et aux dernières nouvelles, le président Lahlou a sollicité Youcef Bouzidi pour prendre les commandes de la barre technique.
Ce que confirme l'intéressé lui-même en ces termes: «J'ai effectivement des contacts avec les nouveaux dirigeants mais rien n'est fait pour le moment. On pourrait bien concrétiser mon engagement si on s'entend sur certaines conditions», tient à indiquer Bouzidi actuellement coach de l'équipe de la division Inter-régions, le MC Mekhadma.
On s'attend donc à ce que Bouzidi soit le 3e coach du NAHD pour la saison en cours. C'est dire qu'un souffle de renouveau plane sur le NAHD avec le grand espoir de ses supporters de revoir leur équipe effectuer une bonne phase retour pour se sauver de la relégation, désormais seul objectif possible à atteindre.

Source L’Expression  

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires