Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 09:22

Retour à la table des négociations aujourd’hui

air-algerie.jpg

Conformément à l’accord conclu, jeudi dernier, et qui a mis fin au mouvement de grève à Air Algérie, les négociations sur le volet salarial du personnel navigant commercial (PNC)-initiateur du mouvement-débuteront aujourd’hui entre la direction de la compagnie et le collectif représentant le personnel concerné.

Le chef de file de ce dernier, Yacine Hamamouche, affirme que l’accord en question prévoit des négociations sur le volet salarial du PNC (stewards, hôtesses et chefs de cabine) qui débuteront aujourd’hui. La conclusion de cet accord a mis fin, faut-il le souligner, à une grève illimitée enclenchée quatre jours durant et qui a bloqué des milliers de voyageurs, notamment ceux en provenance de l’étranger désirant passer leurs vacances en Algérie.
Invité à évaluer les pertes occasionnées par le mouvement de protestation, le porte-parole du PNC dira que l’évaluation est du ressort de la direction de la compagnie. «Pour nous, ce qui est important est de faire aboutir nos revendications. Ce qui est certain, toutefois, et vous l’avez tous constaté d’ailleurs, c’est que notre mouvement a été largement suivi», observe-t-il. Au sujet de la reprise des vols, il souligne un retour à la normale «progressif» depuis vendredi. De son côté, le ministère des Transports confirme, dans un communiqué rendu public, hier, que «des négociations directes entre la compagnie Air Algérie et le collectif du personnel navigant commercial débuteront dimanche».
Le ministère précise également qu’«il s’agit de négociations sur les salaires de ce corps de métier comme le stipule l’accord de jeudi dernier, qui prévoit des négociations salariales pour la semaine prochaine, soit à compter de ce dimanche».
Selon le ministère, «la conclusion de cet accord d’urgence a été le fruit d’une concertation soutenue entre le ministre des Transports et le PDG d’Air Algérie, sous l’orientation permanente du Premier ministre, ainsi qu’au rôle joué par le secrétaire général de l’UGTA», pouvait-on lire. La communication ajoute que «le ministère prévoit en premier lieu la reprise du travail du PNC, la levée par la suite des sanctions de licenciement prononcées par l’entreprise à l’encontre de certains agents de ce collectif, enfin la poursuite des négociations salariales entre les deux parties à compter de la semaine prochaine». Pour ce qui est des mesures prises, il est question, précise-t-on, de l’affrétement, jusqu’à jeudi, de dix aéronefs, la programmation, à la même date, de 46 vols supplémentaires accordés à des compagnies étrangères dans le cadre des accords en vigueur, et la mobilisation de toutes les capacités maritimes disponibles au niveau de l’Entreprise nationale maritime de transport de voyageurs (ENTMV).
Le PDG d’Air Algérie, Mohamed Saleh Boultif, lui, a noté, hier, sur les ondes de la Radio chaîne III, le retour à la normale et que «les choses commencent à rentrer peu à peu dans l’ordre, notamment à l’aéroport international d’Alger».

Source Horizons  M ; Kechad

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires