Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 08:20

Les derniers cadeaux de 2010

 sapin-de-noel.jpg

 

A l’approche de cette fin d’année, les concessionnaires auto et les opérateurs de téléphonie mobile ainsi que les chaînes hôtelières cassent les prix en accordant des remises alléchantes à leurs clients.

Que ce soit les concessionnaires auto, les opérateurs de téléphonie mobile, les grands hôtels ou les magasins d’articles ménagers, tout le monde est à l’heure des «soldes» pour tenter de séduire la très nombreuse clientèle. Afin de booster les ventes et persuader ceux qui sont encore hésitants, certains vont plus loin et proposent des rabais exceptionnels, jamais accordés jusque-là. C’est le cas des concessionnaires Peugeot qui offrent à leurs clients une réduction allant jusqu’à 25 millions de centimes pour tout achat de véhicule en promotion dans leurs magasins.

D’autres proposent le paiement de l’assurance tous risques d’une année, pour attirer les clients. Les opérateurs du secteur de la téléphonie mobile veulent aussi se montrer très généreux, en cette fin d’année 2010 en gratifiant leurs abonnés d’autres remises, en plus de celles qui leur sont accordées tout au long de l’année. Mobilis, Djezzy et Nedjma s’associent dans un même élan pour satisfaire la clientèle et rester toujours à son écoute. Au-delà de la concurrence, c’est d’abord l’amélioration sans cesse des prestations de services de cette clientèle qui est recherchée. Comme partout ailleurs, les grands magasins, plus particulièrement ceux qui sont spécialisés dans la vente d’appareils électroménagers, sont très actifs et comptent profiter de cette fin d’année pour écouler certains produits, tels les téléviseurs à écran plat, les réfrigérateurs et les cuisinières qui sont cédés, moyennant une remise qui dépasse parfois les 10%. Une aubaine pour les nouveaux ménages et les petites bourses qui se voient offrir là une occasion inespérée pour un peu plus de confort avec du matériel neuf.

Mais la palme revient aux établissements hôteliers qui ont fait preuve de beaucoup d’ingéniosité dans le seul but de satisfaire les clients et rendre agréables leurs séjours. Pour ce faire, ils proposent des soirées dansantes avec dîners de fin d’année à des prix très alléchants. Au Hilton, par exemple, on a consenti de nombreux efforts, baisse des tarifs, offre de nombreux cadeaux et remise exceptionnelle pour couple marié pour séduire les clients. Ce n’est pas tout, les responsables promettent d’autres cadeaux et d’autres surprises comme il est de coutume dans les grands hôtels car, après tout, un cadeau aussi onéreux soit-il ne ruine personne, en tout cas, pas un hôtel de la dimension du Hilton.

Le choix du timing pour ce genre de promotions n’est pas fortuit. Beaucoup d’Algériens aiment offrir des cadeaux à leurs proches. Cela n’a pas échappé aux fabricants. La période est ainsi propice pour augmenter le chiffre d’affaires. Encore que cette pratique de réduction des prix ne touche pas tous les produits. A titre d’exemple, l’agroalimentaire, qui est pourtant un poste de dépenses important pour les ménages, n’est pas concerné par cette vague. Les meubles ainsi que tous les articles de jardin et d’entretien sont aussi exclus de la liste. Même pour le reste de l’année, cette habitude n’est pas ancrée dans les moeurs des Algériens. Les commerçants se contentent alors de cibler certains gros secteurs porteurs. Avec la remarque que ce sont les secteurs régis par des capitaux étrangers qui sont les pionniers en la matière lors des fêtes.

Toutefois, même les étrangers hésitent à étendre le procédé à d’autres marchandises. Les parfums et toutes sortes de produits de beauté auraient bien pu constituer une niche importante pour tous ceux qui veulent augmenter leur chiffre d’affaires avant la clôture de l’année fiscale, mais ce réflexe n’a pas gagné les esprits des décideurs. Les offres actuelles sont destinées en priorité aux chefs de famille. Il faudrait bien qu’un jour un compartimentage de l’offre puisse s’opérer. Jeunes, femmes, hommes, célibataires et étudiants, sont autant de catégories à cibler avec précision pour maximiser les rendements des offres pour que celles-ci ne restent pas trop généralistes. Au risque que ces annonces ne lassent le consommateur.

Source L’Expression Kaci Aggad

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires