Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 18:09

15 pays confirment leur participation

tour-d-algerie-copie-1.jpg

 

Dimension - Quinze pays ont confirmé leur participation à la deuxième édition du Tour d'Algérie 2012, prévue du 10 au 16 mars, a annoncé hier, lundi, à Alger le président de la Fédération algérienne de cyclisme (FAC), Rachid Fezouine.

«A ce jour, nous avons reçu plus de 20 demandes de participation au Tour d'Algérie, mais 15 pays ont officiellement confirmé leur participation à cet événement d'envergure internationale», a annoncé M. Fezouine lors de la présentation du Tour d'Algérie 2012 au Palais de la culture d'Alger. Parmi les pays annoncés à cette compétition figurent, entre autres, les Pays-Bas, la Tunisie, l'Espagne, l'Allemagne, la France, l'Erythrée, le Maroc, la Suède etc. Le tracé adopté pour cette édition comprend une partie des wilayas de l'ouest algérien. Les coureurs prendront le départ d'Alger (Commune de Kouba) vers Aïn Defla, avant de passer par Chlef, Relizane, Mostaganem, Oran et Sidi Bel Abbes, sur un parcours total de 1 500 km. En plus de l'équipe Olympique d'Algérie et des équipes affiliées aux ligues, à l'instar du GS Pétroliers, Aïn-Benian et Vélo Club des Grands Vent (VCGCV), le Tour d'Algérie 2012 verra la participation des équipes représentant le Monde arabe et des formations européennes. «Nous aspirons pour cette année à une édition plus aboutie en terme d'organisation, ce qui permettra à cette discipline de regagner ses lettres de noblesse et de devenir un rendez-vous incontournable au continent africain», a ajouté le président de la FAC. «La réussite du Tour d'Algérie 2011 a suscité une volonté de participation de la part de certains pays à l'instar de l'Allemagne, la Turquie ou la Pologne, qui ont confirmé leur présence au tour 2012", a déclaré de son côté le directeur du Tour, Rabah Ouchaoua. L'édition précédente remportée par Azeddine Laagab du GS pétroliers, a vu la participation des sélections nationales de Tunisie, du Maroc, de l'Erythrée, de l'équipe Didelot (France), du club GCT (Hollande) aux côtés de la sélection algérienne espoirs, l'équipe continentale de la Ville d'Alger Aïn Benian, et de la sélection nationale inter-ligue. «Les conditions pour la tenue d'une telle compétition internationale sont réunies. La réussite du Tour d'Algérie 2012 restera toujours l'affaire de tous. L'Algérie dispose de tous les atouts, pour en faire, à long terme, un événement planétaire», a-t-il conclu.

Union cycliste internationale

Le salaire moyen annuel d'un coureur à 264 000 euros

Un coureur membre d'une équipe de première division touche en 2012 un salaire moyen annuel de 264 000 euros, révèle l'Union cycliste internationale (UCI) dans un rapport publié lundi. Ce salaire s'établit en hausse sensible par rapport à 2009 (190 000 euros), suivant cet audit établi par le cabinet Ernst & Young. Si le nombre des équipes professionnelles (1re et 2e division) est resté quasiment stable ces dernières années (39 en 2009, 40 en 2012), leur budget a augmenté de 36,5 % depuis 2009 pour passer de 235 millions d'euros à 321 millions d'euros. «Il est très réjouissant de voir que le cyclisme professionnel masculin continue de prospérer dans ces temps difficiles», a estimé le président de l'UCI, Pat McQuaid. «La plupart des coureurs dans une équipe professionnelle peuvent vivre très bien avec leur salaire, du moins vivre confortablement, grâce au soutien des sponsors qui investissent dans ce sport», a ajouté le président de l'UCI. En 2012, les 40 équipes concernées sont soutenues par 61 parraineurs principaux qui représentent 73 % du revenu de ces formations.

Tennis Tournoi de Dubaï

Djokovic gagne, son frère perd
Le numéro un mondial Novak Djokovic a vécu hier une drôle de journée pour sa reprise au tournoi de Dubaï, s'imposant aisément contre l'espoir allemand Cedric-Marcel Stebe, après avoir conseillé en vain son petit frère Marco, battu par Kazakh Andrey Golubev. Novak Djokovic, 24 ans, a d'abord enfilé la tenue d'entraîneur pour son retour sur les courts cinq semaines après sa victoire à l'Open d'Australie au terme d'une finale interminable en cinq sets contre Rafael Nadal. Il a en effet veillé sur son frère Marco, qui disputait seulement son troisième match sur le circuit ATP. Bénéficiant d'une invitation (wild-card) des organisateurs, le jeune joueur de 20 ans a cependant concédé sa troisième défaite (6-3, 6-2) après une année perturbée par une blessure à un poignet. «Il y a un tas de choses positives et négatives à être son frère», a déclaré Marco Djokovic, 869e mondial. «Financièrement, j'ai tout ce que je veux, je peux avoir les entraîneurs et les conditions d'entraînement appropriées. Mais tout le monde attend que vous soyez comme votre frère, ce qui est très dur à réussir. Des fois, j'ai un avantage, car peut-être que cela effraye des adversaires. Mais d'autres pensent : «Il est le frère de Novak, donc je dois le battre.» Et ça peut être dur», a-t-il ajouté. Novak Djokovic, facile vainqueur (6-4, 6-2) de l'Allemand Stebe (21 ans, 72e mondial), a compati avec son petit frère. «Il doit faire face à la pression de s'appeler Djokovic. Cela le préoccupe plus que son jeu. Quand il sera capable de se concentrer là-dessus et non sur ses doutes, il pourra devenir un joueur de classe mondiale», a-t-il analysé. Le numéro un mondial a reconnu qu'il préférait le rôle de joueur à celui d'entraîneur.

Classement WTA

Le même quatuor en tête
La Bélarusse Victoria Azarenka, forfait pour le tournoi de Dubaï la semaine passée, a perdu 280 points mais reste en tête du classement féminin WTA publié hier lundi, dont la 5e place est désormais occupée par la Polonaise Agnieszka Radwanska, titrée dans l'Emirat. Radwanska, qui a dépassé de 25 points l'Australienne Samantha Stosur, reste encore loin du quatuor de tête, composé derrière Azarenka de la Russe Maria Sharapova (2e), de la Tchèque Petra Kvitova (3e) et de la Danoise Caroline Wozniacki (4e). A noter la progression de la semaine, effectuée par la Hongroise de 18 ans Timea Babos, qui glane 39 places (68e) grâce à sa première victoire sur le circuit à Monterrey.

Classement du «Top 10»
1. Victoria Azarenka (BLR) 8980 pts
2. Maria Sharapova (RUS) 7680
3. Petra Kvitova (CZE) 7095
4. Caroline Wozniacki (DEN) 6270
5. Agnieszka Radwanska (POL) 5850 (+1)
6. Samantha Stosur (AUS) 5825 (-1)
7. Marion Bartoli (FRA) 5160
8. Na Li (CHN) 4390 (+1)
9. Vera Zvonareva (RUS) 4340 (-1)
10. Andrea Petkovic (GER) 3810

Athlétisme Mondiaux en salle (Heptathlon)

Forfait du Tchèque Sebrle
Le Tchèque Roman Sebrle, 37 ans, détenteur du record du monde du décathlon (9 026 points), a déclaré forfait pour les championnats du monde d'athlétisme en salle, du 9 au 11 mars à Istanbul, en raison d'une blessure musculaire, a rapporté lundi le journal pragois Sport. Sebrle a réalisé les minima pour disputer l'heptathlon à Istanbul, mais a subi une légère déchirure à la cuisse gauche lors d'un échauffement pendant le championnat national en salle, samedi à Prague. «Je suis certes déçu mais de l'autre côté si cela m'arrivait à Istanbul, la totalité de la saison serait perdue», a déclaré le vétéran tchèque, qui songe aux championnats d'Europe à Helsinki et aux JO-2012 à Londres. Champion olympique au décathlon (2004), Sebrle possède aussi deux titres mondiaux (2001, 2004) et trois titres continentaux en heptathlon (2002, 2005, 2007).

Boxe Poids lourds

Mormeck mise sur sa «force mentale» contre Klitschko
Jean-Marc Mormeck mise sur sa «force mentale», et un changement de stratégie avec un nouvel entraîneur bulgare, pour déstabiliser le géant ukrainien Vladimir Klitschko et lui ravir ses titres WBO-IBF-WBA des poids lourds, a-t-il déclaré à Düsseldorf hier, lundi, à cinq jours du combat. «Je sais qu'on me sous-estime face à un adversaire plus grand et plus lourd. Mais j'ai une volonté de fer, je suis coriace et je mise sur le mental, comme dans tout ce que j'ai tenté avant», a déclaré à l'AFP Mormeck, quelques heures après une conférence de presse sans insultes ni agression physique. Il doute quelque peu du mental du champion: «Lui qui n'a pas perdu depuis huit ans, saura-t-il se faire mal ? Quand tu le pousses à bout, aura-t-il le mental pour réagir ?», a ajouté le Guadeloupéen de 39 ans, prêt à saisir l'occasion de devenir le premier champion du monde officiel français des lourds. Il se réjouit également d'avoir surpris le camp Klitschko en se présentant avec un nouvel entraîneur, le Bulgare Tsanko Dobrekov, sous la houlette duquel il a travaillé depuis le report du combat initialement prévu le 10 décembre. «J'ai vu qu'il (Klitschko) était surpris du changement, que je sois passé avec un mec de l'Est qui m'a fait travailler les méthodes de l'Est qui ont formé les Klitschko», a dit le Français, qui a vu un adversaire «dans le doute». «Je sais que la tâche n'est pas facile mais j'ai encore faim et je suis prêt à relever le défi», a répondu le cadet des Klitschko, 35 ans, qui misera encore sur son avantage sous la toise (17 cm d'écart) pour faire du Français sa 50e victime avant la limite pour son 60e combat professionnel (3 défaites).

Source Infosoir

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires