Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 06:58

Algérie - Le tourisme jette les bases de son essor : 431 projets d’hôtels en deux ans
10-mars-2007--5-.jpg
Proximité de Tamanrasset

Plusieurs opérateurs nationaux ont décidé d’investir dans l’hôtellerie et les structures d’accueil. Cherif Rahmani, ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, l’a clairement mis en exergue, hier, à Alger, lors de la signature de contrats de réalisation de 28 projets d’hôtels qui ont reçu le feu vert du ministère. Ils sont d’une capacité de 2494 lits et permettront la création de 3741 emplois. Ces projets sont répartis à travers quatre pôles d’excellence touristiques : 9 au nord-est, 8 au nord-centre, 7 au nord-ouest et 4 au sud, au Touat Gourara.
Cette sixième opération vient ainsi s’ajouter aux cinq précédentes, concrétisées depuis janvier 2008 pour la réalisation de 403 projets touristiques pour un total de près de 38 882 lits devant générer la création d’un total de 58 323 emplois. Avec cet apport, le nombre total de projets est de 431 avec un nombre de lits à réaliser estimé à 41 376 et la création de 62 000 postes de travail. Ainsi, 56% des objectifs tracés par le gouvernement ont été atteints. Cette initiative s’inscrit dans une démarche partenariale fondée sur une confiance partagée et des engagements mutuels du public et du privé. Au titre de ce partenariat, les investisseurs concernés s’engagent à mobiliser les moyens de financement nécessaires à la réalisation de leurs projets dans les délais souscrits, veiller au respect des lois et règles relatives aux normes d’urbanisme, d’environnement et de la qualité et s’inscrire dans une dynamique d’amélioration de la qualité des services dans les établissements touristiques et hôteliers.
En contrepartie, les pouvoirs publics apporteront un accompagnement aux investisseurs dans les domaines de la formation des personnels en gestion et aux métiers ainsi que dans le domaine de la démarche qualité (Plan qualité tourisme Algérie - PQTA), l’insertion de leurs établissements dans les circuits touristiques à proposer aux marchés nationaux et internationaux, et dans les supports de promotion et de publicité de la destination Algérie et l’innovation et l’utilisation des TIC pour la promotion et la communication de leurs produits. Il est à souligner que l’ensemble des investisseurs disposent d’assiettes foncières et d’apports en autofinancement pour la réalisation de leurs projets. « Le créneau est vierge et pas simplement porteur. Nous sommes dans un pays où tout est à faire. C’est un secteur extrêmement important qui va créer des emplois et booster l’économie nationale », a déclaré Issad Rebrab, patron de Cevital, l’un des groupes privés algériens les plus dynamiques. Il a annoncé plusieurs projets touristiques à Alger et Béjaïa, qui attendent leur validation par les autorités.
Près de 2 millions de touristes en 2009
En marge de cet événement, le ministre a annoncé que le nombre de touristes en Algérie est en constante augmentation. Officiellement, notre pays a reçu 1 911 506 touristes en 2009, un chiffre assimilé par le ministre à « un chiffre record. La tendance est bonne et se rapproche de l’objectif des 2,5 millions de touristes à l’horizon 2015 prévu dans le schéma directeur d’aménagement touristique 2025 ». Cette hausse peut être expliquée par une meilleure visibilité de la destination Algérie, la mise en œuvre du programme d’activités promotionnelles de l’Office national du tourisme (ONT) à l’étranger et la mise en place du plan qualité tourisme.
En dépit de ce score, il faut reconnaître néanmoins que la croissance reste tirée essentiellement par le tourisme d’affaires qui a connu une évolution ces dernières années. On le constate dans le taux d’occupation des hôtels cinq étoiles (Sofitel, Hilton, Sheraton Club des pins, El Aurassi) qui dépasse généralement les 80%. Un autre signe qui ne trompe pas : ces mêmes hôtels se sont lancés dans des opérations de rénovation pour garder leurs clients professionnels qui organisent des séminaires et autres rencontres, un créneau qui leur permet de faire l’essentiel de leur profit. Cette progression est le résultat du climat généré par la mise en œuvre des programmes de soutien à la croissance ainsi que par les possibilités d’investissement et de partenariat.
Le tourisme saharien a aussi contribué à attirer les visiteurs étrangers : il constitue la « force de frappe » de la stratégie globale du gouvernement visant à remettre en selle la destination Algérie. Le Sud captive et plusieurs vols d’Air Algérie et d’Aigle Azur ont atterri sur le tarmac ramenant des touristes à Djanet et Tamanrasset pour passer le réveillon.
Source El Watan Kamel Benelkadi
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires