Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 05:42

Algérie - Raouraoua, président de la FAF -«Ce n’est pas la fin du monde si on ne va pas à la CAN 2012»

Saadane Raouraoua

 

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, s’est exprimé sur l’actualité de l’heure en marge de la cérémonie organisée par le quotidien Echourouk en l’honneur de notre confrère Hafid Derradji, journaliste à Al Jazeera.

Le premier responsable du football algérien s’est longuement attardé sur le match de dimanche dernier, perdu 0-2 par les Verts face à la République centrafricaine. «J’ai trouvé très durs les commentaires qui ont suivi la rencontre. Il fallait être à Bangui pour mesurer le caractère de la situation que le groupe a vécu sur place. Les conditions climatiques, d’hébergement, de séjour et même le déroulement (l’organisation) de la partie n’étaient pas aisés», a-t-il souligné.

Mohamed Raouraoua a ajouté : «Ce n’est pas la fin du monde, si on ne va pas à la CAN 2012. On continuera à travailler pour décrocher une seconde qualification à la Coupe du monde 2014. Ces joueurs, doit-on les enterrer après cette contre-performance ?» Et de poursuivre : «Hier, la presse les a montés au ciel et aujourd’hui elle est sans pitié avec eux. Possède-t-on d’autres solutions de rechange pour faire face aux prochains matches ?»

Il ne perd pas espoir de voir les joueurs redresser la situation lors des futures sorties, «il reste 12 points en jeu et notre équipe est capable de les engranger». Il a saisi l’opportunité de la présence des journalistes dans la salle pour renouveler sa confiance au sélectionneur Abdelhak Benchikha : «Nous continuons à faire confiance aux cadres locaux et des voix s’élèvent ici et là pour remettre en cause ce choix à travers de fausses informations. Le produit local joue une carte importante à travers la personne de Abdelhak Benchikha. Si cette option échoue, ce sont les techniciens locaux qui seront perdants.» Ces propos, très significatifs, des intentions du président vis-à-vis de la question du maintien ou non de Abdelhak Benchikha signifient que la piste de l’entraîneur étranger n’est pas à l’ordre du jour. Sur ce chapitre, il tonne : «Quand la fédération a fait appel à Georges Leekens, beaucoup se sont offusqués. Aujourd’hui, des coaches étrangers exercent au niveau des clubs et personne ne trouve à redire.»

Dans la foulée, il a révélé : «Nous sommes en train de chercher à comprendre les raisons de nos échecs. Les U 17 étaient regroupés depuis un an et demi et ils ont été éliminés, dès leur premier match, par le Gabon. Nous comptons plus de 1500 clubs, organisons 3000 matches par semaine et nous ne parvenons pas à franchir les écueils des tours éliminatoires.

Le moment est venu de nous poser des questions. Avons-nous fait les bons choix, pris les bonnes décisions concernant le choix de l’encadrement et des joueurs ? Ce volet sera pris en charge par des experts et des techniciens qui nous situeront sur toutes ces questions.» Au sujet de la santé financière de la FAF, Mohamed Raouraoua, annonce : «Nous possédons, environ, 150 millards, dans nos comptes. La subvention annuelle de la tutelle est de l’ordre de 35 milliards et elle ne couvre que 6 mois d’exercice. Une fédération voisine reçoit 200 milliards de sa tutelle. Autre chose, la ligue française a vendu les droits à une chaîne cryptée (Canal +) pour plus de 600 millions d’euros. Nous, la télévision a fait un gros effort et nous a donné 3 millions d’euros. Nous sommes très loin au niveau des moyens.»

Le président de la FAF s’est exprimé sur le dossier des 28 clubs de la Division nationale amateurs (DNA) qui ont déclenché un mouvement de grève et refusent de prendre part à la compétition «tant que la fédération n’acceptera de faire accéder deux clubs en nationale Une à la fin de la saison», dixit un dirigeant du groupe des 28. Mohamed Raouraoua s’est montré ferme sur cette question. «Chacun assumera ses responsabilités. Si vendredi, les clubs de la DNA campent sur leurs positions, la fédération prendra la décision qu’il faut, et ce, lors de la prochaine réunion du bureau fédéral.

Ces présidents menacent d’aller au TAS. Pourquoi pas au Tribunal pénal international  (TPI) ?»

Source El Watan Yazid Ouahib

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

futurenseignant 16/10/2010 13:22



http://www.webmanagercenter.com/management/article.php?id=96487&tousok=1#reagir


tu vois mon ami ,elle a la force et la volonté elle n'a pas peur .


elle dit la verité


je lui soutien



Le Pèlerin 17/10/2010 09:04



Salut
Futurenseignant


je
suis allé sur le blog dont tu m'as fourni la référence


Et
oui la France se replie sur elle même et pense ainsi gagner alorsqu'ainsi elle court à sa perte


Espérons des jours meilleurs et avec un peude volonté,
agissons pour que les choses changent


Cordialement,


Le Pèlerin


 


 



futurenseignant 16/10/2010 13:02



bonjour mr


merci bcp pour tes encouragements ca fait un grand plaisir ,merci merci merci



Le Pèlerin 17/10/2010 08:58



salut futurenseignant


tout ce que tu as gagné et tout ce qui t'a réussi, tu ne le dois qu'à toi et à ta volonté


Je te souhaite de conserver cet état d'esprit et tu connaitras encore plus de réussite


Cordialement,


Le Pèlerin



futurenseignant 15/10/2010 13:53



BONJOUR mon ami ,je me trouve en fin ,tu es mon porte bonheur lol la semaine précédente je suis allé au sud de l'algerie juste a la ville de ouaregla ,pour chercher un boulout dans l'enseignement
comme je t'expliquais dans les précedentes discussions ,mais hamdoulilah tout est allé bien je trouve trois postes 1 pour le cycle secondaire (lycée) et deux établisssements de moyenne ,j'vais un
choix pârmi les trois ,j'ai choisi le cem de ibn badis au centre ville de cette ville parceque les autres établisssements ils n'ont pas l'hébergement meme pour le cem ibn badis c'est pareil .


mais je parle avec la directrice si elle peut me chercher une solution pour une hebergement ,elle m'a repondu il n'ya pas de probleme ,elle avait été parlé avec le president d'
association des parents des eleves qui a son tour il m'invité chez lui il m'explique tout et hamdoulah .


je commence ce dimanche a 8h; j'invoque allah pour m'aider et etre avec moi pour pouvoir donner tout ce que j'ai a mes éléves .    


porte toi bien mon ami



Le Pèlerin 15/10/2010 22:28



Salut futurenseignant


Je t’avais dit que tu réussirais…Tu as trop
de volonté pour connaitre l’échec


A tes élèves tu leur parleras de Corneille
qui dit que l’on peut forger son destin par la volonté, tu leur parleras de Rousseau dit disait


« Il faut cultiver son jardin
(culturel) »


Tu leur parleras de Bergson un des
pionniers de la prospective…J’ai fait un blog sur lui….Demain se prépare aujourd’hui


Je te souhaite le meilleur


Saches ien n’est jamais acquis pour
l’éternité


Continue tel que tu es. Tu feras des
efforts qui te profiterons et tes élèves en seront les premiers bénéficiaires


Cordialement,


Le Pèlerin