Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 15:30

Revalorisation des pensions

Jusqu'à 40% d'augmentation pour les retraités

retraites-algeriens.jpg

 

«Les pensions de retraite bénéficieront d'une augmentation allant jusqu'à 40%». C'est ce qu'a annoncé, jeudi, sur la radio algérienne, Smaïl Allaouchi, secrétaire général de la Fédération nationale des travailleurs retraités (FNTR) affiliée à l'UGTA.
« Il y aura 40% d'augmentation qui sera appliquée incessamment. Je pense que ce sera avant la fête de l'Aïd El Kebir, conformément à notre demande confirmée par la Centrale syndicale», a-t-il déclaré. Ahmed Guadiri, chargé des finances à la Fédération des retraités, a pour sa part, affirmé que «cette augmentation se fera de façon dégressive». Les petites pensions seront valorisées à 40%. Une partie des retraités sera augmentée de 35 % tandis qu'une autre bénéficiera d'une hausse de 30%. Le minium sera de 15 %», a-t-il détaillé. Plusieurs centaines de retraités se sont rassemblés mardi dernier devant le siège de l'UGTA à Alger, pour réclamer une valorisation de leurs pensions de retraite. Ils ont notamment exprimé leur déception face au traitement réservé au dossier des retraites lors de la dernière tripartite.
Le secrétaire général de l'UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd, a été pris à partie par les manifestants lors de ce rassemblement. «Votre revendication sera traitée», avait déclaré le S.G. de l'UGTA à l'adresse des manifestants qui lui ont exprimé leur colère. «Je viens de demander une augmentation de 40% que vous toucherez en novembre. C'est un engagement de l'UGTA», avait-t-il assuré. Les retraités dénoncent les pensions «de misère» qui leur sont accordées. Ils réclament une majoration de la prime de la femme au foyer à 6.000 DA. La FNTR a été contrainte de réunir son bureau à l'issue de cette manifestation pour faire l'évaluation de ce rassemblement. La FNTR affirme que «l'augmentation de 40% avec un effet rétroactif à partir de janvier 2010 est indiscutable». La FNTR souhaite aussi une exonération de l'IRG pour les pensions moins de 40 000 dinars. Le gouvernement a relevé de 15.000 à 20.000 dinars le seuil d'exonération de l'IRG pour les retraites. La loi de finances a également consacré un abattement sur l'IRG pour les pensions de moins de 40 000 dinars. La FNTR réclame également l'abrogation de l'article 04 de loi 93-03 qui modifie l'article 16 de loi 83-12 et le retour au droit acquis figurant dans l'article 16 qui fixe la pension minimum à 100% du SNMG au lieu et place de 75%. Cette Fédération demande également l'actualisation par un système de compensation des anciennes pensions de retraite attribuées avant 1996. Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, M. Tayeb Louh, avait déjà promis qu'une «mesure exceptionnelle sera prise pour revaloriser les allocations et pensions de retraite». Cette valorisation est censée profiter à 2,1 millions de retraités. Le ministre avait déclaré que «cette valorisation sera prochainement mise en œuvre». Selon lui, en plus des relèvements annuels qui se font chaque mois de mai, il y aura une valorisation exceptionnelle. Trois groupes de travail ont été installés en application des décisions de la dernière Tripartite tenue les 29 et 30 septembre dernier. Un de ces groupes proposera des solutions pour améliorer les ressources financières du système national de retraite pour assurer des recettes supplémentaires à la Caisse nationale des retraites (CNR).

Source Le Quotidien d’Oran par Salim L.
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires